Agrion bleuissant

Coenagrion caerulescens

  • Nom commun : Agrion bleuissant
  • Nom latin : Coenagrion caerulescens
  • Famille : Cœnagrionidae
  • Période d’activité / d’observation : mai à août
  • Statut réglementaire : aucun
  • Espèce bénéficiant du Plan National d’Action (PNA) en faveur des odonates

  1. Descriptif et particularités
  2. Habitat et écologie
  3. Répartition en Midi-Pyrénées
  4. Menaces
  5. Pour aller plus loin
  6. Galerie
  7. Cartographie


Descriptif et particularités

JPEG - 68.4 ko
Photo de David Alquier

L’Agrion bleuissant est un zygoptère annelé de bleu et de noir ressemblant beaucoup aux autres agrions de même couleur et surtout à l’Agrion mignon (Cœnagrion scitulum). En effet, le dessin du 2ème segment abdominal ressemble fortement à celui de l’Agrion mignon.

Les ptérostigmas de l’Agrion bleuissant sont clairs et en forme de triangles. Le segment 3 de l’abdomen du mâle est habituellement noir sur plus de la moitié de sa longueur et le segment 9 jamais totalement bleu. Enfin, le segment 6 est presque entièrement noir.

Cependant, les marques noires varient beaucoup. Il est donc indispensable de regarder les pièces génitales du mâle pour confirmer l’identification. Les cercoïdes sont relativement plus longs et plus rectilignes que les autres espèces. Les femelles s’identifient par le « V » clair inversé présent sur la bordure inférieur du pronotum.

Habitat et écologie

L’habitat et l’écologie de cette libellule sont relativement similaires à ceux de l’Agrion de Mercure.

L’Agrion bleuissant fréquente les cours d’eau bien ensoleillés de faibles dimensions et peu profonds, parfois temporaires comme les ruisselets, les ruisseaux, les suintements et même les zones de source. L’espèce peut se développer dans un contexte agricole comme les fossés d’irrigation. Généralement en dessous de 600 m d’altitude, il peut localement se trouver jusqu’à 1 000 m.

La ponte s’effectue entre juin et août dans les plantes aquatiques et habituellement en tandem. Après une phase larvaire de 8 mois minimum, les adultes émergent en été et volent à faible hauteur jusqu’à fin août. Mais les individus s’éloignent peu de leur site de reproduction.

Répartition en Midi-Pyrénées

L’Agrion bleuissant est endémique du bassin méditerranéen occidental. Il est présent en Espagne, au Portugal, en France, en Italie et au Maghreb. En France, sa répartition se limite à quelques départements du pourtour méditerranéen.

En Midi-Pyrénées, il existe très peu d’observations. L’espèce a été trouvée en Ariège, en Aveyron, dans le Tarn et tout récemment dans la Haute-Garonne. Le Tarn abrite notamment une station contenant une population très importante d’intérêt national.

L’Agrion bleuissant est certainement plus répandu que ce que l’on connait et des prospections sont à réaliser particulièrement dans le Nord de l’Ariège, la Haute-Garonne et le sud de l’Aveyron.

Menaces

Cette espèce est rare en France et ses populations sont souvent isolées et composées de peu d’individus. Actuellement l’Agrion bleuissant est considéré en danger car il existe peu d’informations précises sur son écologie et sur l’état de ses populations.

De plus, ses habitats sont particulièrement fragiles car de petites tailles et rapidement fermées par la végétation.

Les autres menaces concernent principalement la rectification des cours d’eau entrainant la destruction des micro-habitats nécessaires au développement des larves. Cependant, tout comme l’Agrion de Mercure, il arrive à se maintenir dans des milieux anthropiques comme les fossés d’irrigation.

Pour aller plus loin

Fiche rédigée par Pierre Grisvard
Dernière mise à jour : 06/01/2014

Galerie...