Arum d’Italie

Nom commun : Arum d’Italie
Nom latin : Arum italicum
Famille : Aracées
Période d’activité / d’observation : avril-mai
Statut réglementaire : aucun

Descriptif et particularités

Il faut vraiment examiner cette plante de près car elle est particulièrement originale. L’inflorescence est enveloppée dans une bractée en forme de cornet, appelé « spathe », de 15 cm de long, de couleur jaune pâle. L’inflorescence a une structure tout à fait particulière : les fleurs sont disposées sur une tige appelée « spadice ». Cette tige est unique et les fleurs sont unisexuées et nues (sans calice). A la base du spadice, on trouve les fleurs femelles surmontées de quelques fleurs stériles et, au dessus, les fleurs mâles et quelques fleurs avortées formant des filaments. Ce spadice est renflé au sommet en forme de massue de couleur jaune pale qui dépasse légèrement la partie fermée de la spathe. Ces fleurs dégagent une odeur fétide, aussi la pollinisation est assurée par les mouches qui sont attirées par l’odeur. Les mouches pénètrent dans la spathe et franchissent la couronne de franges qui se trouve au dessus des fleurs femelles. Elles trouvent alors au fond de la spathe chaleur, pollen et la sécrétion sucrée de la paroi. Une fois les franges fanées, les mouches sont libres et elles peuvent alors se rendre sur un autre arum pour le polliniser. Les feuilles sont épaisses, vertes, luisantes avec des veines blanches en dessus, parfois tachetées de noir, longuement pétiolées, en forme de flèche avec, à la base, deux lobes pointus et divergents. Les fruits sont des baies groupées de 1 cm de diamètre, d’abord vertes puis rouges à maturité ; les feuilles sont à ce moment déjà desséchées. C’est une plante vivace avec une partie souterraine à tubercule gros et oblong.

JPEG - 209.4 ko
Arum d’Italie
(Arum italicum)

On l’appelle aussi « pied de veau » ou « gouet d’Italie ». Jadis, l’arum était une plante magique qui protégeait contre les mauvais esprits.

Habitat et répartition

Forêts de feuillus humides, haies, clairières, talus frais. Présent partout dans la région, de la plaine à la montagne

Menaces

Aucune menace sur cette espèce n’est actuellement à signaler

Utilisations

Toute la plante est toxique mais les arums sont particulièrement dangereux par leurs fruits qui attirent les enfants car ils sont à leur portée. Il faut savoir que l’ingestion de fruits d’arum peut être mortelle. Ces dernières années, les centres antipoison ont rencontré plusieurs cas d’intoxication avec ces baies. Toutefois, la plante a des applications en homéopathie. La racine des arums est comestible après épluchage et ébullition dans plusieurs eaux. On a pu en extraire une fécule pour en faire du pain en cas de disette.

Fiche rédigée par Bernard Escaut