Campagnol fouisseur

Arvicola scherman

Nom commun : Campagnol fouisseur
Nom latin : Arvicola scherman (Shaw, 1801)
Famille : Cricétidés – ordre des Rongeurs
Période d’activité / d’observation : crépusculaire et nocturne.
Statut réglementaire : en préoccupation mineure au niveau national.
  1. Descriptif et particularités
  2. Habitat et écologie
  3. Répartition en Midi-Pyrénées
  4. Menaces
  5. Cartographie

Descriptif et particularités

Il mesure entre 13 et 17.5 cm pour un poids de 80 à 160 g. C’est un campagnol grand et robuste avec une tête large, le museau arrondi et le pelage dense et rude. Brun clair à brun sombre sur le dos, il est plus clair sur la partie ventrale, grise blanchâtre à jaunâtre.

Habitat et écologie

Les mâles sont actifs toute l’année avec quatre générations par an et un phénomène de pullulation tous les cinq à huit ans. Présent dans les sols frais et humides des prairies de moyenne montagne, des vergers et des jardins, il creuse des terriers semblables à ceux des taupes mais les monticules de terre sont aplatis et confluents. En plaine il utilise deux réseaux de galeries, l’un superficiel qui sert à la recherche de nourriture et l’autre plus profond pour ses nids. Il se nourrit surtout de racines, bulbes et tubercules (dont il constitue des réserves parfois volumineuses) et des tiges herbacées.

Répartition en Midi-Pyrénées

Espèce ouest-européenne qui est largement répandue dans les massifs montagneux en France dont les Pyrénées. Individus en nombre à Anglès-du-Tarn et de Luchon à La Barousse.

Menaces

Le campagnol fouisseur est infesté par Taenia taeniaeformis dans des potagers familiaux d’Ariège.

Fiche rédigée par Jean-Jacques Poupinel et Elisa - Novembre 2018

Cartographie