Campagnol roussâtre

Clethrionomys glareolus

Nom commun : Campagnol roussâtre
Nom latin : Clethrionomys glareolus (Schreber, 1780)
Famille : Cricétidés – ordre des Rongeurs
Période d’activité / d’observation : principalement nocturne, peut être observé de jour.
Statut réglementaire : en préoccupation mineure (LC) au niveau national.
  1. Descriptif et particularités
  2. Habitat et écologie
  3. Répartition en Midi-Pyrénées
  4. Menaces
  5. Cartographie

Descriptif et particularités

Un corps trapu et velu de 8 à 12 cm, un museau arrondi, des oreilles rondes bien visibles, et une queue assez longue (environ 4 cm), c’est son pelage brun-roux sur le dessus qui permet de le différencier des autres campagnols. Ses flancs sont gris-brun et son ventre gris. Il pèse entre 19 et 40 g. La longueur des racines de ses molaires est un critère important pour déterminer son âge. Il peut être observé de jour comme de nuit, surtout en hiver, au sol ou dans un arbre car c’est un bon grimpeur, peu craintif. Les noisettes qu’il a consommées sont facilement reconnaissables.

Habitat et écologie

Il vit dans les forêts ou des îlots forestiers mixtes ou peuplés d’arbres à feuilles caduques, et parsemés de buissons. Il creuse son terrier composé de nombreuses galeries peu profondes sous des cailloux, ou dans des résidus pourris d’arbres morts, et y installe son nid composé de mousse et de feuille. Il peut se reproduire toute l’année si la nourriture est abondante et fait 4 à 5 portées par an. Herbivore mais opportuniste dans son alimentation, il se nourrit de graines, de noisettes, d’écorces, de bourgeons et à l’occasion d’insectes ou de mollusques.

Répartition en Midi-Pyrénées

Présent dans tout Midi-Pyrénées au nord de l’Espagne mais peu abondant dans les secteurs de grande culture.

Menaces

Cette espèce n’est pas menacée, bien que connue par l’humain pour faire des dégâts, en abîmant les plantations en écorçant troncs et racines.

Fiche rédigée par Christine Sorsana et Elisa - Novembre 2018

Cartographie