Campagnol souterrain

Microtus subterraneus

Nom commun : Campagnol souterrain
Nom latin : Microtus subterraneus (de Sélys-Longchamps, 1836)
Famille : Muridés – ordre des Rongeurs
Période d’activité / d’observation : nocturne.
Statut réglementaire : en préoccupation mineure (LC) au niveau national.
  1. Descriptif et particularités
  2. Habitat et écologie
  3. Répartition en Midi-Pyrénées
  4. Menaces
  5. Cartographie

Descriptif et particularités

Ce campagnol a un corps trapu de 7,5 à 11 cm, et un poids de 13 à 25 g. Sa couleur est globalement foncée, avec un pelage dorsal grisâtre à brun jaunâtre, et ventral plus clair et sans démarcation nette sur les flancs. Sa queue est légèrement bicolore, plus foncée sur le dessus. Ses oreilles presque cachées sont plus petites que celles du campagnol des champs, et ses yeux sont très petits. C’est une espèce très discrète, sortant peu de son terrier le jour (pour éviter les rapaces). Il ressemble fortement au campagnol des champs, mais en diffère par différents caractères comme le nombre de pelotes plantaires sous leurs pieds postérieurs.

Habitat et écologie

Le campagnol souterrain vit dans les lisières et clairières de bois de feuillus, dans des endroits humides et recouverts de hautes herbes. Il peut se reproduire de mars à septembre, on constate deux à quatre portées en moyenne dans l’année. Très fouisseur, les terriers qu’il creuse ont de nombreuses galeries, avec la présence de nids de mousse et d’herbe juste sous la surface du sol. Etant herbivore, le campagnol y stocke ses réserves de racines, rhizomes, bulbes et parties végétales vertes des plantes et fruits trouvées au sol.

Répartition en Midi-Pyrénées

Ce rongeur a été repéré uniquement dans le nord-est de l’Aveyron, l’espèce étant très discrète.

Menaces

Ce campagnol est menacé par les pesticides qui se retrouvent dans sa nourriture mais n’est toutefois pas menacé au niveau national.

Fiche rédigée par Christel Bouyssou et Damien - Novembre 2018

Cartographie