Céphalaire de Transylvanie

Cephalaria transylvanica (L.) Schrad. ex Roem. & Schult.

  • Nom commun : Céphalaire de Transylvanie
  • Nom latin : Cephalaria transylvanica L. Schrad. ex Roem. & Schult.
  • Famille : Dipsacacées
  • Floraison : août - octobre
  • Statut réglementaire : espèce "Vulnérable", protégée

  1. Descriptif et particularités
  2. Habitat et répartition
  3. Galerie
  4. Cartographie

Descriptif et particularités

Plante annuelle de 30-80 cm, très ramifiée, à racine pivotante, à tige grêle, raide, striée, plus ou moins hérissée-scabre ; feuilles hispides, les caulinaires Iyrées ou pennatiséquées, à segments lancéolés-linéaires, le terminal plus grand ; fleurs d’un bleu pâle, en têtes ovoïdes, petites (1 cm de diamètre), dressées ; involucre formé de bractées assez coriaces, terminées par une pointe piquante (arête) beaucoup plus courte que le limbe ; calicule à 8 dents égales, courtes, n’atteignant pas la base du limbe velu du calice ; corolle à quatre lobes, dont les extérieurs plus grands, rayonnants ; anthères saillantes, purpurines ; fruits à arêtes.

JPEG - 46.8 ko
Céphalaire de Transylvanie
Inflorescence
JPEG - 65.2 ko
Céphalaire de Transylvanie
Feuilles

Cette espèce rare (statut « Vulnérable » d’après la Liste rouge de la Flore vasculaire de France métropolitaine, 2012) est protégée en PACA (depuis 1994) et en Midi-Pyrénées (depuis 2004), où elle est présente en Haute-Garonne et dans le Tarn. Elle ne doit pas être confondue avec Sixalix atropurpurea, dont la corolle est à cinq lobes et le fruit à cinq soies étalées partant du centre, et surmonté par une membrane repliée.

Habitat et répartition

Habitat : champs et terres incultes, prairies artificielles, bords des routes

Fiche rédigée par Lisa Moreno
Dernière mise à jour : 26/10/2016

Galerie...

haut de page