Chardon Marie

Silybum marianum (L.) Gaertner

  • Nom commun : Chardon Marie
  • Nom latin : Silybum marianum (L.) Gaertner
  • Famille : Astéracées
  • Floraison : juin - août
  • Statut réglementaire : aucun statut particulier

  1. Descriptif et particularités
  2. Habitat et répartition
  3. Galerie
  4. Cartographie

Descriptif et particularités

Plante bisannuelle, robuste, de grande taille atteignant 2m, le Chardon Marie se repère surtout en hiver à sa rosette de longues feuilles sinuées pennatipartites, vertes et maculées de taches blanches puissamment épineuses ; feuilles supérieures embrassantes ; tiges portant de gros capitules solitaires aux longues bractées terminées par une pointe rigide dangereuse ; fleurs pourpres, toutes tubulées ; les capitules se transforment ensuite en une large brosse blanc sale, ce sont les graines surmontées de leur aigrette de poils raides qui s’en échappent ; fruit en akène, luisant et noir.

JPEG - 69.5 ko
Chardon Marie
Fleurs en capitule
JPEG - 94 ko
Chardon Marie
Feuilles

Plante appréciant les sols riches en nitrates et que l’on retrouve fréquemment sur les trottoirs. Son nom de Chardon Marie vient des taches blanches des feuilles associées au Moyen-Age à des gouttes de lait de la Vierge. Malgré leur aspect peu engageant, les capitules du chardon Marie sont mangeable, le réceptacle charnu ressemblant en plus petit à celui de l’artichaut. On l’utilise aussi pour ses propriétés médicinales comme tonique général et pour traiter divers troubles hépatiques et biliaires (dyspepsie).

Habitat et répartition

Habitat : cultures, lieux incultes, friches, talus

Fiche rédigée par Boris Presseq
Dernière mise à jour : 26/12/2016

Galerie...

haut de page