Chevreuil

Capreolus capreolus

Nom commun : Chevreuil
Nom latin : Capreolus capreolus (Linnée, 1758)
Famille : Cervidés – ordre des Artiodactyles
Période d’activité / d’observation : toute l’année, principalement de nuit et tôt le matin.
Statut réglementaire : en préoccupation mineure (LC) au niveau national.
  1. Descriptif et particularités
  2. Habitat et écologie
  3. Répartition en Midi-Pyrénées
  4. Menaces
  5. Cartographie

Descriptif et particularités

D’une hauteur de 1,20 m environ et avec un poids de 25 kg, il est notre plus petit cervidé. Brun-roux en été, il devient brun-gris en hiver. Les brocards (chevreuil mâle) portent de petites cornes droites composées de 3 pointes. Celles-ci poussent dès l’âge de 2 ans et tombent annuellement en octobre pour repousser en janvier. Le rut a lieu en juillet-août, la chevrette mettra au monde un à trois petits au printemps après un arrêt du développement embryonnaire jusqu’en décembre (gestation différée). Les faons seront cachés au sol seul dans les buissons car ayant peu d’odeur ils n’attirent pas les prédateurs, la mère viendra les nourrir régulièrement. Les brocards resteront avec la harde (femelles et faons) pendant les périodes rudes (automne et hiver). Le petit estomac du chevreuil le contraint à faire plusieurs petits repas composés d’une trentaine de végétaux forestiers. Étonnamment, le cri du chevreuil ressemble à un aboiement, il sert à défendre son territoire de ses congénères du même sexe tout comme les frottis (marquages sur les arbres) et grattis (marquages sur le sol).

Habitat et écologie

Vivant dans un habitat forestier le jour, il s’aventure sur les espaces ouverts la nuit (cultures et prairies).

Répartition en Midi-Pyrénées

Il est présent dans tout Midi-Pyrénées. En montagne c’est la hauteur de la neige et la durée d’enneigement qui limite sa présence.

Menaces

La déforestation, l’emploi des pesticides, les collisions avec les voitures fragilisent l’espèce. On constate également un problème avec les parcelles enherbées tels que les prairies et fourrages qui attirent les chevrettes en fin de gestation, elles exposent hélas leurs faons à un taux de mortalité élevé dû aux activités agricoles.

Fiche rédigée par Christel Bouyssou et Aymeric - Novembre 2018

Cartographie