Coccinelle à seize points

Tytthaspis sedecimpunctata

Tytthaspis sedecimpunctata, Fiac (81), 8 avril 2015

Nom commun : la coccinelle à seize points
Nom latin : Tytthaspis sedecimpunctata (Linnaeus 1758)
Famille : Coccinellinae
Tribu : Thyttaspididini
Période d’activité / d’observation : mars à novembre

Descriptif et particularités

Cette petite coccinelle couleur crème ou jaune tachée de noir mesure entre 2,5 et 3,3 mm de longueur. Son corps court est très convexe et arrondi en arrière. Sur ses élytres, la bande suturale noircie et les taches du bord externe fusionnées en une bande latérale ondulée rendent son identification aisée. Ses pattes sont noires et jaunes et le scutellum est non visible. Le dessous est noir, avec des parties jaunes et d’autres blanches.

Habitat et écologie

Cette espèce se trouve dans la strate herbacée. Elle est sensible à l’artificialisation des milieux (Le Monnier & Livory, 2003). Elle consomme des champignons de la famille des rouilles, du pollen et du nectar, parfois même des proies animales (De Gunst, 1978 ; Klausnitzer & Klausnitzer, 1997). Elle hiverne agrégée en groupes de centaines voire de milliers d’individus (Iablokoff-Khnzorian, 1982 ; Majerus & Kearns, 1989 ; Nedvěd, 2006).

En Midi-Pyrénées, c’est une des coccinelles les plus communes. On la trouve fréquemment en fauchant les herbes de bords de chemins ou de prairies. Assez rapidement, de nombreux exemplaires peuvent être récoltés. Cette coccinelle semble être une espèce plutôt liée aux plaines et collines. Elle n’a pour l’instant pas été trouvée au delà de 730 m d’altitude.

Rédigée par Mélanie Thierry