Coccinule

Coccinula quatuordecimpustulata

Nom commun : la coccinule
Nom latin : Coccinula quatuordecimpustulata (Linnaeus 1758)
Famille : Coccinellinae
Tribu : Coccinellini
Période d’activité / d’observation : avril à octobre

Descriptif et particularités

Cette espèce aux élytres noirs à taches jaune a généralement 7 taches dont une tache basale semi-circulaire et deux taches médianes arrondies et alignées parallèlement à la suture. Elle fait entre 2,7 et 4,5 mm de longueur, avec un corps globuleux. Son pronotum trapézoïdal blanchâtre présente des taches noires réunies en une bande basale à trois échancrures. Ses tibias postérieurs sont jaunes tachés de noir.

Habitat et écologie

Cette coccinelle aphidophage fréquente généralement la strate herbacée des milieux ouverts. En plus des pucerons, elle peut également consommer du pollen et du nectar. La disparition des champs de luzerne, milieu qu’elle affectionnait tout particulièrement, lui a valu une baisse considérable d’effectif (Albouy, 2006). Sans faire partie des espèces les plus communes de Midi-Pyrénées, elle y est régulièrement observée. Le moyen le plus efficace pour la détecter semble être la recherche dans les formations herbacées au filet fauchoir. Pour l’instant, elle n’a été trouvée qu’à basse altitude (Cochard, com. pers.).

Rédigée par Mélanie Thierry