Couleuvre vipérine

Natrix maura

  • Nom commun : Couleuvre vipérine
  • Nom latin : Natrix maura
  • Famille : Natricidae
  • Période d’activité / d’observation : mars à octobre
  • Statut réglementaire : protégée au niveau national

  1. Descriptif et particularités
  2. Habitat et écologie
  3. Répartition en Midi-Pyrénées
  4. Menaces
  5. Galerie
  6. Cartographie


Descriptif et particularités

JPEG - 71.8 ko

Risque de confusion avec la vipère aspic (couleur, taille, ornementation…). Néanmoins comme toutes les couleuvres, la vipérine a une pupille ronde et des plaques écailleuses épaisses sur la tête. Ces caractéristiques excluent toute confusion.

La couleuvre vipérine est un petit serpent d’environ 50 à 70 cm à l’âge adulte. La coloration de fond est très variable, brun-rougeâtre, beige, marron, grise. Le motif dorsal peut être formé d’une succession de tâches, d’un zigzag ou de barres transversales. Le ventre est de couleur clair, relativement jaunâtre avec des tâches plus sombres, pouvant parfois former un damier. Cette couleuvre présente une pupille bien ronde (ce qui la différencie de la vipère), la pupille est entourée d’un cercle de couleur doré. Cette espèce peut parfois porter un ou deux motifs en « v » sur la tête ou sur le cou.

Habitat et écologie

Elle est inféodée aux milieux aquatiques. Elle s’adapte très bien à toutes sortes de zones humides riches en poissons (sa nourriture principale) ou amphibiens, qu’elles soient stagnantes ou courantes : mares, lacs, canaux, bras-morts, fleuves, rivières, ruisseaux,…

La couleuvre vipérine est principalement diurne, on peut néanmoins l’apercevoir à découvert, voire dans l’eau, par de chaudes nuits d’été. La couleuvre vipérine peut passer beaucoup de temps dans l’eau voire sous l’eau, en apnée. Elle est souvent vue par les baigneurs et pêcheurs le long des cours d’eau touristiques. Même pour prendre ses bains de soleil ou pour pondre, elle ne s’éloigne rarement de plus de quelques dizaines de mètres du point d’eau.

Répartition en Midi-Pyrénées

Absente du Nord Ouest et du Nord de la France, c’est une espèce avant tout du Sud-Ouest de l’Europe (Espagne, Portugal…).

La couleuvre vipérine est présente dans toute la région Midi-Pyrénées, elle est assez largement distribuée, dans tous les départements à proximité des points d’eaux. Par contre elle n’a pas été observée sur les hauts reliefs (supérieurs à 800 m dans le Massif central, supérieurs à 1000 m dans les Pyrénées).

Menaces

Les principales menaces de cette espèce sont : la pollution et la destruction des zones humides qui entraînent une raréfaction des proies, et les destructions volontaires par peur des serpents (elle est souvent confondue avec la vipère aspic).

Fiche rédigée par Morgane Wauthier