Effraie des clochers

Tyto alba

  • Nom commun : Effraie des clochers
  • Nom latin : Tyto alba
  • Famille : Strigidés
  • Période d’activité / d’observation : toute l’année au crépuscule et à l’aube
  • Statut réglementaire : espèce protégée

  1. Descriptif et particularités
  2. Habitat et écologie
  3. Répartition en Midi-Pyrénées
  4. Menaces
  5. Galerie
  6. Cartographie


Descriptif et particularités

JPEG - 45.2 ko

L’Effraie des clochers est une chouette de taille moyenne. Elle mesure 34 centimètres de hauteur en moyenne, son envergure est comprise entre 90 et 98 centimètres.

Physiquement, le mâle et la femelle sont identiques. Il n’y a guère en période de reproduction qu’il est possible, pour des initiés de l’espèce, de les distinguer.

Une caractéristique morphologique qui permet d’identifier à coup sûr une Effraie des clochers est la présence d’un masque facial en forme de cœur. Le plumage est généralement clair. Le plumage du dessus va du gris-clair au blanc-crème avec des fines tâches noires et blanches. Celui du dessous est brun-jaune parsemé de petites tâches brun foncé.

Habitat et écologie

L’Effraie vit essentiellement en plaine, les rudes conditions climatiques de la montagne ne sont pas faites pour elle. Elle niche rarement au-dessus de 600 mètres.

Son habitat est étroitement lié à celui de l’homme. Dans notre région, la Chouette effraie niche le plus souvent dans des clochers, des granges ou des greniers pour peu que ceux-ci soient accessibles.

Son territoire de chasse est composé de paysages cultivés ouverts ou semi-ouverts, là où les micromammifères sont abondants.

La proie principale de cette chouette est le campagnol des champs (Microtus arvalis). La Musaraigne et d’autres micromammifères viennent ensuite. De temps à autre, elle s’attaque à de petits oiseaux (moineaux, hirondelles) et éventuellement à des amphibiens.

Son mode de chasse est basé sur la chasse à l’affût et le vol battu à stationnaire au-dessus d’une proie. Grâce à son ouïe très développée, l’Effraie est capable de capturer des proies dans l’obscurité complète.

Répartition en Midi-Pyrénées

Cet oiseau est bien représenté dans la région, c’est d’ailleurs avec la Chouette Hulotte (Strix aluco), le rapace nocturne le plus abondant en Midi-Pyrénées. On le rencontre sur les zones de plaine où l’agriculture n’est pas intensive ainsi que sur les collines où les haies champêtres sont abondantes.

L’Effraie des clochers occupe régulièrement les vieux corps de ferme ainsi que les bâtiments religieux qui lui sont accessibles.

Cet oiseau ne se rencontre pas en moyenne et haute montagne.

Menaces

La dégradation de l’habitat de l’Effraie (disparition des haies, agriculture intensive et sa perte de biodiversité) ainsi que l’utilisation excessive de pesticides (impactant directement les proies de cette chouette) sont des menaces importantes. Plus insidieuse, la rénovation du bâti ancien influence aussi l’espèce en la poussant peu à peu hors des sites qu’elle fréquentait jusqu’alors. De même, la restauration des bâtiments religieux ainsi que la lutte contre leur occupation par le Pigeon domestique (Columba livia) a pour conséquence la perte de ‟logement” pour l’Effraie.

Enfin, les collisions avec les voitures lors des déplacements nocturnes est une menace importante, pas seulement pour la Chouette effraie mais pour l’ensemble des rapaces nocturnes.

Fiche rédigée par Ludovic Stroobants

Galerie...