Espèces végétales : Vers un assouplissement de la protection !

Quel meilleur moment que l’été pour engager discrètement une modification de la réglementation sur les espèces protégées ?

Le système actuel impose l’obtention d’une dérogation pour la destruction de ces espèces, excepté pour l’activité agricole. Le projet de modification élargit le cadre de ces exonérations aux activités sylvicoles, piscicoles, conchylicoles, salicoles et cynégétiques (ben voyons !), augmentant de fait les surfaces concernées à quasiment l’intégralité du territoire…

Alors que, malgré la réglementation actuelle, nous ne pouvons que constater chaque année la destruction de plusieurs stations de ces plantes menacées et prétendument protégées, nous avons donc des raisons d’être très inquiets d’un assouplissement, qui nous laisserait dans de nombreux cas sans possibilité de recours.

C’est pourquoi nous avons fait part de notre opposition à ce texte, via le courrier téléchargeable ci-dessous, qui expose plus en détail nos arguments. Nous vous invitons à réagir vous aussi directement à cette consultation grâce au formulaire web mis en place sur le site du Ministère.


Word - 187 ko
Réponse de Nature Midi-Pyrénées