Flambé

Iphiclides podalirius

Nom commun : Flambé
Nom latin : Iphiclides podalirius
Famille : Papilionidae
Période d’activité / d’observation : mars à septembre
Statut réglementaire : noté vulnérable sur la liste rouge des espèces menacées

Descriptif et particularités

JPEG - 31.8 ko

Le Flambé peut mesurer de 50 à 70 mm à taille adulte. C’est un des plus grands papillons présent en France. Il a un corps, des antennes et des yeux noirs.

Les ailes antérieures sont blanchâtres à jaunâtres avec 7 lignes transversales noires = les lignes marginales et submarginales sont épaissies ; les 5 lignes suivantes sont alternées : une courte suivie d’une longue et ainsi de suite jusqu’à la base des ailes.

Les ailes postérieures portent une queue noire avec les bordures intérieures de celle-ci de couleur blanchâtre. On peut voir aussi 4 tâches submarginales bleues et un ocelle anal bleu surmonté d’un arc de couleur orange (ressemblant fortement à des vrais yeux).

Le dessous des ailes laisse apparaître les motifs du dessus des ailes par transparence.

La chenille est assez trapue et peut mesurer jusqu’à 40 mm de longueur avant la nymphose. La robe est de couleur verte. On peut voir une bande stigmatale fine et blanche. Il possède aussi de fines lignes jaunes obliques tout le long du corps, en alternance avec des points rouges à jaunes.

Habitat et écologie

Le Flambé colonise les milieux ouverts et secs. Il est répandu dans le sud de la France. On le rencontre principalement sur les coteaux, pelouses, zones sèches et rocailleuses, mais on peut aussi le voir dans les prairies, les clairières chaudes, les haies, les vergers et les jardins bien diversifiés et non pollués par des pesticides.

Il est présent de 0 à 1600 m d’altitude.

Ce papillon donne en 1 an 2 générations (une en fin de printemps et une en été). Ses plantes hôtes sont principalement des arbustes de la famille des Rosacées : Prunellier (Prunus spinosa), Prunier domestique (Prunus domestica), Pêcher (Prunus persica), Amélanchier (Amelanchier ovalis) et l’Aubépine (Crataegus monogyna).

La nymphose est réalisée sur un rocher, une pierre ou une branche. La chrysalide est soutenue par un fil de soie.

L’adulte a un comportement très territorial. Il occupe des territoires relativement dégagés et il fait le guet sur des arbustes à une hauteur d’environ 50 cm à 2 m. Ainsi il a une bonne visibilité pour chasser les autres mâles qui franchissent les frontières de son territoire. Ce comportement permet aux individus capables de défendre leurs territoires, un taux de reproduction plus élevé.

Le Flambé a développé une défense contre ses prédateurs (les oiseaux). Il possède des ocelles ressemblant à des yeux (voir plus haut dans la description). Le prédateur leurré va attaquer la queue du papillon, ce qui lui laisse l’opportunité de s’enfuir avant que ses organes vitaux soit attaqués.

Répartition en Midi-Pyrénées

Cette espèce est bien répandue dans le sud de la France. Elle est donc présente partout en région Midi-Pyrénées. En déclin dans certaines régions du nord de la France.

Menaces

Le Flambé a été particulièrement touché par la modification des pratiques agricoles (intensification des cultures et des élevages, abandon des techniques agro-pastorales, et abandon des pelouses calcicoles). Aujourd’hui les populations arrivent à s’étendre grâce à la prise en considération de ses habitats dans la gestion de la biodiversité (restauration des pelouses mésophiles à xérophiles (sèches) notamment).

Fiche rédigée par Morgane Wauthier