Fluoré

Colias alfacariensis

  • Nom commun : Fluoré
  • Nom latin : Colias alfacariensis
  • Famille : Pieridae
  • Période d’activité / d’observation : mars à novembre
  • Statut réglementaire : noté vulnérable sur la liste rouge des espèces menacées

  1. Descriptif et particularités
  2. Habitat et écologie
  3. Répartition en Midi-Pyrénées
  4. Menaces
  5. Galerie
  6. Cartographie


Descriptif et particularités

JPEG - 41.1 ko

Cette espèce peut mesurer de 35 à 45 mm à taille adulte. L’adulte présente des ailes non falquées. Le dessus des ailes possède une couleur jaune citron vif chez le mâle, chez la femelle le dessus des ailes a une couleur blanc verdâtre. Le dessous est jaune vif. Les yeux sont verts.

Les ailes antérieures sont ornées de tâches postdiscales noires sur le dessous ; et sur le dessus on peut voir une bande marginale noire percée de tâches de la couleur du fond du dessus de l’aile.

Le dessous des ailes postérieures possède une grande tâche ou un ocelle discoïdal noir, encerclé de brun + des petites tâches postdiscales marron. Le dessus des ailes postérieures a des petites tâches marginales noires formant une sorte de petite bordure. Il y a aussi un ocelle noir dans la partie discoïdale, de couleur orange vif.

La chenille peut mesurer jusqu’à 32 mm de longueur avant la nymphose. La robe est de couleur verte. On peut voir une rangée de points noirs latéraux régulièrement espacés, qui parsèment quatre bandes jaunes longitudinales.

Habitat et écologie

Le fluoré colonise les milieux ouverts, c’est un pionnier. Il a besoin de beaucoup de chaleur pour assurer son cycle de vie, il est donc très répandu dans les zones méditerranéennes et du sud de la France en général. Il a une préférence pour les sols calcaires. On le rencontre principalement sur les coteaux, pelouses, zones sèches et rocailleuses, mais on peut aussi le voir sur les bords de routes ouvertes, les prairies et les lisières de forêt. Il est présent de 0 à 2100 m d’altitude.

Ce papillon donne en 1 an 3 générations (le cycle de la 3ème génération n’est pas toujours complet). Sa chenille hiverne (au 3ème stade) à la base de sa plante hôte : Hippocrépide à toupet (Hippocrepis comosa), et parfois sur la Coronille bigarrée (Securigera varia).

Répartition en Midi-Pyrénées

Cette espèce est relativement bien répandue en France et en Europe. Elle est donc présente partout en région Midi-Pyrénées.

Menaces

Le fluoré a été particulièrement touché par la modification des pratiques agricoles (intensification des cultures et des élevages, abandon des techniques agro-pastorales, et abandon des pelouses calcicoles). Aujourd’hui les populations arrivent à s’étendre grâce à la prise en considération de ses habitats dans la gestion de la biodiversité (restauration des pelouses calcicoles notamment).

Fiche rédigée par Morgane Wauthier

Galerie...