Fritillaire pintade

Fritillaria meleagris L.

  • Nom commun : Fritillaire pintade
  • Nom latin : Fritillaria meleagris L.
  • Famille : Liliacées
  • Floraison : mars - avril
  • Statut réglementaire : protégée dans le Gers, en Haute-Garonne et dans le Tarn-et-Garonne
  1. Descriptif et particularités
  2. Habitat et répartition
  3. Galerie
  4. Cartographie


Descriptif et particularités

Plante vivace de 20-50 cm, à tige nue sur le quart inférieur ; 3 à 5 feuilles de couleur vert-gris, cannelées, alternes, longues et étroites ; grande et unique fleur (rarement 2) de 3 à 5 cm, en cloche retournée vers le sol, tachetée de carreaux pourpres et blanchâtres en damier (comme le plumage des pintades) ; fruit dressé, en capsule, s’ouvrant par 3 valves. Une particularité est que la fleur est pendante (le bout de la tige est recourbé) et le fruit se développe en même temps que la tige se redresse.

JPEG - 222 ko
Fritillaire pintade
JPEG - 260.3 ko
Fritillaire pintade

Cette belle et grande fleur en clochette trouve l’origine de son nom dans la forme des fleurs "en cornet pour jeter les dés" (fritillus) et dans leurs motifs tachetées comme le plumage des pintades (meleagris). Plante entièrement toxique ; elle a la réputation de repousser fortement les taupes, qui détestent son odeur. Plante inscrite sur la liste des espèces protégées dans de nombreuses régions et départements, dont la Haute-Garonne, le Gers et le Tarn-en-Garonne en Midi-Pyrénées, sa cueillette est donc interdite ; elle est surtout menacée par la destruction des prairies humides (retournement pour mise en culture, urbanisation).

Habitat et répartition

Prairies et bois humides (parfois également dans des habitats moins naturels comme les espaces verts, où elles sont alors les derniers témoins de la flore des prairies occupant auparavant ces espaces). Connue dans une grande moitié ouest de la France, elle est présente de manière assez éparse en Midi-Pyrénées et ses populations déclinent dans la plupart des départements du fait de la destruction de ses habitats de prédilection. En Haute-Garonne, elle est localisée le long de certains cours d’eau (Touch, Aussonelle, Louge).

Fiche rédigée par Jaoua Celle et Clément Bertrand
Dernière mise à jour : 24/11/2015

Galerie...