Genèse des lichens

600 ou 400 millions d’années

Une polémique sur leur apparition est née de la découverte de fossiles datant de 600 millions d’années, identifiés au départ comme étant des méduses ou des vers, mais qui pourraient se révéler être des lichens. Toutefois nous sommes certains de leur présence sur Terre depuis 400 millions d’années. Ils font partie des premiers colonisateurs. En comparaison, les plantes à fleurs existent depuis environ 120 millions d’années. À cette époque les terres, ou plutôt le supercontinent appelé le Gondwana étaient vierges de toute végétation, à part peut-être quelques algues. Les conditions climatiques très difficiles, une température de 30°C en moyenne mais surtout aucune protection contre les rayons solaires, la couche d’ozone n’existait pas encore, encouragent l’association d’une algue et d’un champignon ; ainsi sont nés les lichens. Dans cette association, une symbiose vraie, les deux partenaires trouvent un bénéfice réciproque avec un rôle bien défini pour chacun. Le champignon fournit l’approvisionnement en eau et en sels minéraux et protège l’algue du rayonnement solaire. Et l’algue apporte la matière organique, en synthétisant entre autres des glucides par photosynthèse.