Gentiane jaune

Gentiana lutea L.

  • Nom commun : Gentiane jaune
  • Nom latin : Gentiana lutea L.
  • Famille : Gentianacées
  • Floraison : juin-août
  • Statut réglementaire : réglementation de la récolte dans certaines communes d’Ariège (arrêté préfectoral du 4 juillet 2012)

  1. Descriptif et particularités
  2. Habitat et répartition
  3. Galerie
  4. Cartographie


Descriptif et particularités

Grande plante vivace de 1 mètre et plus à longues racines charnues ; feuilles opposées et nervurées, les radicales pétiolées et les moyennes sessiles et embrassantes ; tige simple, cylindrique et creuse ; grandes fleurs jaunes, pédonculées, occupant la moitié supérieure de la tige ; corolle divisée en 5 à 9 lobes et calice incisé unilatéralement ; fruits en capsule se dispersant faiblement, à distance immédiate de la plante mère.

JPEG - 62.9 ko
Gentiane jaune
Inflorescence
JPEG - 163.7 ko
Gentiane jaune
Feuilles

Une gentiane jaune peut vivre 50 ans et la plante ne fleurit pour la première fois qu’à partir de 7 à 10 ans en milieu naturel. Ses racines sont utilisées depuis l’Antiquité pour leurs propriétés médicinales en rapport avec leurs principes amers. Elles stimuleraient ainsi l’appétit, favoriseraient la digestion et auraient une action fébrifuge. Mais ces racines sont surtout utilisées dans des apéritifs comme la liqueur ou l’alcool de gentiane. Ces sont ces utilisations qui ont été à l’origine de réglementations au niveau départemental mais également européen pour tenter de préserver la plante à l’état sauvage. En effet, sa cueillette consistant à arracher la plante pour récupérer les racines, des arrêtés préfectoraux réglementant cette cueillette ont été mis en place dans plusieurs départements, dont certaines communes de l’Ariège (Ascou, Sorgeat, Ignaux, Caussou, Prades et Montaillou) pour la région Midi-Pyrénées. Attention à ne pas confondre la gentiane jaune avec le vérâtre blanc (Veratrum album) dont le rhizome renferme des alcaloïdes mortels mais dont les feuilles sont alternes et les fleurs blanches.

Habitat et répartition

Pelouses et bois montagnards à subalpins.

Fiche rédigée par Laure Guillot

Dernière mise à jour : 17/03/2018


Galerie...