Journée Mondiale des Zones humides

Comme chaque année le groupe zones humides participe à la journée Mondiale des Zones humides qui a lieu tous les 2 février depuis 1971.

Mais pourquoi cette date ?

Cette journée commémore la signature de la convention sur les zones humides du 2 février 1971, appelée Convention de Ramsar. Cette convention, d’importance internationale, est un traité intergouvernemental qui sert de cadre à la conservation et à la gestion rationnelle des zones humides et de leurs ressources. Adopté dans la ville iranienne de Ramsar au bord de la mer caspienne, il est entré en vigueur en France en 1986.

Il s’agit du seul traité mondial concernant l’environnement qui porte sur un écosystème particulier ; "les zones humides". Dans cette démarche, les adhérents s’engagent à agir pour soutenir les trois axes de la convention :

  • inscrire des zones humides appropriées sur la Liste des zones humides d’importance internationale et veiller à leur gestion efficace par des actions locales, régionales et nationales et par la coopération internationale
  • œuvrer pour l’utilisation rationnelle de toutes les zones humides (incluses dans la liste ou hors liste mais faisant partie d’un état membre) dans les plans d’aménagement nationaux pour l’environnement. Par « utilisation rationnelle » on entend « le maintien de leurs caractéristiques écologiques obtenu par la mise en œuvre d’approches par écosystèmes dans un contexte de développement durable »
  • coopérer au niveau international en ce qui concerne les zones humides transfrontalières, les espèces partagées et les projets de développement qui pourraient affecter les zones humides

(Texte extrait de la convention de Ramsar)

L’ensemble des pays membres, comprenant aujourd’hui 160 états, gère 1970 sites couvrant une surface de près de 200 milliards d’hectares. A elle seule, la France possède actuellement 36 sites Ramsar qui correspondent à une surface de 3 milliards d’hectares. On retrouve, parmi ces sites, la baie du Mont Saint-Michel, la Camargue, les étangs de la champagne humide, les étangs de la Narbonnaise et depuis 2008 l’étang de Villepey près de Fréjus.

Que se passe-t-il lors de cette journée ?

De nombreuses actions de sensibilisation sont menées auprès du public soulignant les rôles et les atouts de ces milieux.

Cette année le thème choisi est « le tourisme dans les zones humides, une expérience unique ». En effet, de nombreuses zones humides, en France, offrent des paysages et des lieux de quiétude remarquables. Il n’est cependant pas impossible de concilier préservation et découverte de ces lieux. Depuis quelques temps, le tourisme « vert » plus respectueux de l’environnement se développe dans les espaces naturels. Il est donc primordial de préserver ces milieux, qui par leur diversité et leur fonctionnalité rendent de nombreux services à l’homme, et cela en commençant par les respecter.

Cette année, notre groupe a animé un stand de sensibilisation sur le marché de Grenade (au nord de Toulouse) où nous avons pu faire découvrir, à travers des jeux, des observations et des panneaux d’explication, toutes les facettes de ces zones humides : fonctionnements, enjeux, menaces… La bonne ambiance et la motivation étaient de la partie, excepté le temps qui nous a un peu refroidi !

L’après-midi a été consacrée à un chantier de nettoyage sur le site de Miquelis, site en gestion par l’association Nature Midi-Pyrénées depuis 2007. Il s’agit d’une zone naturelle d’expansion de crues où malheureusement de nombreux déchets flottants charriés par la Garonne viennent stopper leurs courses sur les îlots végétalisés de ce site. Il est donc nécessaire de se mobiliser pour remettre en état ces milieux à forts enjeux écologiques et fonctionnels.

Cette action a été menée en partenariat avec le Communauté de communes Save et Garonne qui a mis à disposition trois bennes de collectes. Au total une vingtaine de bénévoles ont participé à ce nettoyage et ont ainsi permis de retirer du milieu naturel des centaines de bouteilles plastiques, de bouts de polystyrènes et de bidons en métal.

Merci a tous de votre participation, on se retrouve l’année prochaine pour une nouvelle action.

Article rédigé par Clara B.