L’actualité du groupe odonate

Si le groupe n’a pas organisé de sortie collective cette année, ses membres ont contribué à améliorer la connaissance de la répartition des espèces. Ainsi plusieurs secteurs jusque là en déficit de données, notamment le nord du Comminges (31) et la Lomagne (31/82), ont été notablement renseignés, que ce soit par les prospections des bénévoles ou celles des salariés de l’association dans le cadre de projets incluant des inventaires odonatologiques.

Carte des mailles prospectées pour les inventaires Odonates en 2018

Le stage d’initiation à l’odonatologie a permis quant à lui de belles observations en Aveyron et Lozère. Parmi les plus intéressantes de la saison, on citera les données de Cordulie à taches jaunes (Somatochlora flavomaculata) dans le Gers et les Hautes-Pyrénées, Leucorrhine douteuse (Leucorrhinia dubia) dans les Hautes-Pyrénées, Leste des bois (Lestes dryas) dans le Gers et la Haute-Garonne, Cordulégastre bidenté (Cordulegaster bidentata) en Haute-Garonne et dans les Hautes-Pyrénées, Cordulie splendide (Macromia splendens) dans le Tarn, Grande Aeschne (Aeshna grandis), Naïade aux yeux rouges (Erythromma najas), Leste fiancé (Lestes sponsa), Sympétrum noir (Sympetrum danae), et Sympétrum du Piémont (Sympetrum pedemontanum) en Aveyron, ainsi que Agrion bleuissant (Coenagrion caerulescens) dans l’Aude.

JPEG - 302.3 ko
De gauche à droite : Grande Aeschne (Aeshna grandis), Sympétrum noir (Sympetrum danae) et Sympétrum du Piémont (Sympetrum pedemontanum) © T. Matarin

Du début de saison à mi septembre, 2150 données (pour 64 espèces) ont été saisies dans Baznat par les bénévoles de l’association et des associations partenaires (chiffre qui avoisinera les 2500 au vu des données non encore saisies).

Rendez-vous est donné pour la réunion d’automne où le groupe pourra échanger sur ces découvertes et réfléchir aux projets pour 2019.