La Nature, richesse primordiale

Janvier 2011

Après une année où la biodiversité a eu la faveur de nombreux medias et a pu être mangée à diverses sauces, pas toujours très digestes d’ailleurs, nous voilà de nouveau livrés à nous-mêmes pour transmettre le message de la richesse qui nous entoure.

C’est en effet en faisant comprendre que la nature constitue bien une richesse pour nous et nos territoires que nous parviendrons à convaincre nos citoyens de s’engager de façon plus concrète pour sa protection. Face à la valeur relative de nos biens matériels (de plus en plus virtuels d’ailleurs), la véritable richesse primordiale, celle à qui nous devons notre existence, c’est bien elle.

J’avoue que je suis toujours énervé de lire ou d’entendre parler de « valorisation », d’un site ou d’une espèce, de la nature en général. Valoriser signifie en effet « donner de la valeur à », comme si la nature ne possédait pas une valeur en soit et qu’heureusement, l’Homme dans son infinie grandeur et avec ses moyens, était là pour la lui apporter. Je pense que l’emploi de ce terme ne relève pas de la maladresse mais est malheureusement symptomatique de ce manque de reconnaissance que nous avons pour la nature.

Ce n’est pas de « valorisation » que la nature à besoin, mais bien que l’on mette en lumière sa valeur réelle, indépendamment de ce que nous pouvons en penser. C’est quand l’électricité est coupée que nous nous rendons compte de son importance : n’attendons pas que cela arrive à la nature !

Gageons que la force de notre passion fasse de 2011, et de chacune des années qui suivront, des « années de la biodiversité » plus encore qu’en 2010.

Je vous souhaite, en mon nom et celui de l’association, mes meilleurs vœux à tous, à vos amis et à vos familles.

Jérôme Calas
Président de Nature Midi-Pyrénées
Août 2010

JPEG - 60.8 ko

Galerie...