La souris d’Afrique du Nord

JPEG - 336.3 ko
Nom commun : Souris d’Afrique du Nord
Nom latin : Mus spretus
Famille : Muridés
Période d’activité / d’observation : essentiellement nocturne ; activité diurne notable en hiver
Statut réglementaire : non protégée

Descriptif et particularités

La Souris d’Afrique du Nord (Mus spretus) est très similaire à la Souris grise (Mus musculus) ; pendant longtemps, elles ont été confondues. Toutefois, la deuxième est plus grande que la première, en possédant des membres plus longs. Les caractéristiques morphologiques qui permettent de les distinguer sont :

  • La longueur de la queue (plus longue chez la Souris grise) ;
  • Une coloration rose lie de vin de la queue chez la Souris d’Afrique du Nord et gris clair chez l’autre espèce ;
  • Présence d’une touffe de poils blancs derrière les oreilles de la Souris d’Afrique du Nord ;
  • Odeur musquée absente chez les mâles de la Souris d’Afrique du Nord, qui est très caractéristique chez la Souris grise. Les dimensions corporelles, de la Souris d’Afrique du Nord, sont en moyenne de 69 à 91 mm de longueur du corps et 52 à 73 mm de longueur de queue.

Habitat et écologie

Cette espèce affectionne les milieux typiquement méditerranéens, subhumides et semi-arides, jusqu’à 1000 m d’altitude. C’est une espèce qui est donc très bien adaptée aux milieux secs, en évitant les milieux humides. À la différence de la Souris grise, la Souris d’Afrique du Nord n’est jamais commensale de l’homme et elle occupe la végétation buissonneuse et herbacée, les jardins, vergers, maquis et différents types de cultures. Les plus grandes diversités sont d’ailleurs observées dans ce dernier type de milieu. Sa période de reproduction est étroitement liée à la disponibilité trophique : eau (même si ses besoins en ressources hydriques sont très faibles) et développement de la végétation. Chaque portée présente, en moyenne, 5.2 juvéniles. Ce chiffre dépend, toutefois, de l’âge des femelles reproductrices et de la densité de la population. Quand les densités sont très élevées (supérieures à 12 individus par hectare), la dispersion des juvéniles se bloque et les mâles territoriaux et dominants bloquent la reproduction des autres mâles ou éliminent leurs concurrents, et se reproduisent avec une seule femelle.

Répartition en Midi-Pyrénées

La Souris d’Afrique du Nord est présente dans cinq départements de Midi-Pyrénées : Haute-Garonne, Tarn-et-Garonne, Tarn, Ariège et Gers. Elle est présente dans de nombreux sites du Tarn-et-Garonne, mais reste absente dans le nord-est de ce département. Dans le Gers, elle va jusqu’à Sabaillan. Elle a déjà remonté la vallée de la Garonne et de la Lèze, respectivement jusqu’au Fousseret et Lézat-sur-Lèze.

Menaces

Globalement, vu les régulations naturelles de ses populations, la Souris d’Afrique du Nord ne pose pas de soucis particuliers à l’homme. Néanmoins, occasionnellement en Espagne, des dégâts dans des cultures de canne à sucre ont été provoqués par cette espèce. L’entrée accidentelle d’individus dans des bouteilles abandonnées, dont ils ne peuvent plus ressortir, a été signalée par des auteurs espagnols comme étant une sérieuse cause d’incidence pour les micromammifères en général et pour la Souris d’Afrique du Nord en particulier.

Fiche rédigée par Elsa Fernandes