Le botaniste est un homme heureux.

Vous reconnaissez-vous dans ce portrait de botaniste que Ernest Germain de Saint-Pierre a publié en 1870 dans son Nouveau Dictionnaire de Botanique ?

"Le caractère de l’aspirant botaniste est presque toujours heureux ; on ne saurait, en effet, s’extasier à la vue d’une fleur des champs, ou sentir bondir son cœur à la rencontre d’une plante nouvelle pour son herbier, sans être bon, ouvert et confiant ; et avec un tel caractère on doit être l’ami de tous ceux qui suivent le même chemin, et le disciple respectueux et dévoué des hommes qui consacrent leur vie à agrandir le domaine de la science et à en faciliter les abords."

Lire la suite sur Telebotanica

Aujourd’hui, parité oblige, on écrirait "homme (femme) heureux(se)".