Le poids du lobby de la chasse à l’ONCFS dénoncé par la Cour des Comptes

Dans un rapport daté du 27 juillet dernier

La Cour des comptes rend publics son rapport sur la gestion de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage ainsi que les réponses des ministères concernés.

Parmi les points problématiques relevés par la Cour des Comptes figure notamment le décalage entre l’apport financier du monde de la chasse, en baisse sensible (moins de 60% des recettes de l’ONCFS en 2011 contre plus de 86% en 2004), alors que dans le même temps, la loi du 23 février 2005 donnait "aux représentants des chasseurs une majorité d’influence [au Conseil d’Administration de l’ONCFS] qu’ils ne manquent pas de revendiquer ni d’exercer".

La question de l’indépendance de l’ONCFS et de la bonne tenue de ses missions de service public (largement financées par l’Etat, donc par les citoyens) relatives à la connaissance de la faune sauvage et à la police de l’environnement et de la chasse mérite donc d’être posée.

Le rapport de la Cour des Comptes ainsi que les réponses (peu concluantes) des ministères concernés peuvent être consultés et téléchargés sur le site de la Cour des Comptes.