Leuzée conifère

Leuzea conifera (L.) DC.

Montaigu de quercy (Tarn et Garonne, 220m)

  • Nom commun : Leuzée conifère
  • Nom latin : Leuzea conifera (L.) DC.
  • Famille : Asteracées
  • Floraison : Juin-juillet, fruits jusqu’à l’automne.
  • Statut réglementaire : Protégée par arrêté départemental dans le Gers et la Haute-Garonne.

  1. Descriptif et particularités
  2. Habitat et écologie
  3. Répartition en Midi-Pyrénées
  4. Menaces
  5. Galerie
  6. Cartographie


Descriptif et particularités

Bien que discrète, impossible à confondre quel que soit le stade de développement. Plante vivace de 5 à 30cm au port dressé, pas ou très peu ramifiée et à la tige velue. Les feuilles sont verdâtres sur le dessus et blanches tomenteuses en dessous. Alternes, elles sont étroites, allongées, découpées, les plus inférieures sont pétiolées et les plus hautes sont sessiles.

La partie caractéristique de la Leuzée conifère est son involucre (qualifié à tort de « fleur ») composé de plusieurs rangées de bractées glabres de couleur brun-violacé à fauve, dont la structure fait penser à un artichaut ou une pomme de pin (d’où son nom commun). L’inflorescence apparaît ensuite en un seul capitule au sommet de l’involucre, sous forme d’un ensemble de fleurons tubulés de couleur pourpre à blanc.

Les fruits sont des akènes noirs de quelques mm de long, coiffés d’une aigrette de longues soies blanches.

Habitat et écologie

La leuzée conifère est une plante des sols calcaires, elle affectionne les coteaux pierreux, et les garrigues et les pelouses. On la retrouve plutôt à basse altitude, les stations les plus hautes atteignant 1000 m.

Répartition en Midi-Pyrénées

Plante de méditerranée occidentale (sud-ouest de l’Europe), on la retrouve surtout dans la partie sud de la France. Les limites de son aire de répartition se trouvent dans quelques départements jouxtant la région Midi-Pyrénées, où elle est relativement commune dans certains départements (Lot, Aveyron notamment). Elle est plus rare en Haute-Garonne et dans le Gers.

Menaces

La principale menace pesant sur cette espèce est la disparition de ses habitats, par déprise agricole (et fermeture des milieux) ou destruction directe. La leuzée conifère bénéficie d’arrêtés de protection dans le Limousin depuis 1989, l’Aquitaine depuis 2002 et dans le Gers et la Haute Garonne depuis 2004 (arrêté du 30 décembre relatif à la liste des espèces végétales protégées en Midi-Pyrénées complétant la liste nationale (Article 4)).

Rédaction fiche par Marion Jouffroy, relecture par Mathieu Menand