Loutre d’Europe

Nom commun : Loutre d’Europe
Nom latin : Lutra lutra
Famille : Mustélidés
Période d’activité / d’observation : Toute l’année
Statut réglementaire : Protégée sur tout le territoire national

Descriptif et particularités

La loutre a une silhouette adaptée à la vie en milieu aquatique avec un corps long et fuselé sur de courtes pattes. Elle possède des doigts griffus et palmées et une longue queue conique. Les yeux et les oreilles sont placés sur le crâne plat et large. Sa fourrure est constituée de poils courts et longs qui s’emboîtent et la protègent ainsi du froid et de l’eau. En plongée, les narines et les oreilles se ferment hermétiquement. Grâce à une modification du cristallin des yeux, elle a une excellente vue sous l’eau. Les vibrisses lui servent à détecter les proies. La robe marron présente des zones plus claires du museau au ventre.

Habitat et écologie

L’espèce est présente dans tous les types de milieux aquatiques. Elle fréquente les rives de rivière, les lacs, les étangs, les canaux, et même les bords de mer si elle dispose d’eau douce à proximité. Elle subsiste même dans les zones urbaines si elle dispose d’assez de refuges adéquats et de nourritures. Néanmoins elle apprécie les masses d’eau bordée d’une ripisylve. La loutre est nocturne mais parfois se rencontre au lever du jour ou au coucher du soleil. Les mâles et les femelles vivent en solitaires. La taille des territoires varié en fonction du sexe : environ 10 km pour la femelle et jusqu’à 30 km pour un mâle. La loutre est connue pour changer régulièrement de catiche, nom donné à sa tanière. Le territoire d’un mâle peut recouvrir le territoire d’une ou plusieurs femelles. La loutre est en âge de se reproduire vers 3 ans pour la femelle et 4 ans pour le mâle. Elle peut s’accoupler toute l’année. La gestation est de 60 jours. La portée est de 1 à 3 loutrons que la mère élève seule. Essentiellement piscicole, elle peut aussi consommer des crustacés, des mollusques, des insectes, des amphibiens, des petits mammifères et des oiseaux.

Répartition en Midi-Pyrénées

La loutre est bien présente sur les contreforts du Massif central (Aveyron, Lot) et dans les Pyrénées aussi bien en plaine qu’en montagne. On la retrouve dans les Hautes-Pyrénées, la Haute-Garonne et l’Ariège. Il semble que les populations soient en extension depuis quelques années.

Menaces

Les principales menaces pour sa survie sont la circulation routière lorsque les conditions météorologiques entraînent une montée des eaux lui imposant de franchir les ponts par la route. Même si de récentes études semblent démontrer que la loutre est moins sensible à la dégradation de la qualité de l’eau, la pollution de l’eau par les pesticides et les engrais peut avoir sur la loutre les mêmes conséquences que sur les autres mammifères, à savoir une perte de fertilité. La fragmentation de son habitat et la gestion forestière peuvent être des facteurs limitants de la population dans son aire de répartition.

Fiche rédigée par Dominique Portier