Martre

Martes martes

  • Nom commun : Martre ou Martre des pins
  • Nom latin : Martes martes
  • Famille : Mustélidés
  • Période d’activité / d’observation : toute l’année
  • Statut réglementaire : espèce classée « gibier » et « nuisible »

  1. Descriptif et particularités
  2. Habitat et écologie
  3. Répartition en Midi-Pyrénées
  4. Menaces
  5. Galerie
  6. Cartographie


Descriptif et particularités

La Martre mesure entre 36 et 56 cm, la queue fait entre 17 et 28 cm. Cette espèce pèse entre 800 et 2 500 g. Elle est plus haute sur patte que la Fouine, son corps est souple et allongé, de la taille d’un gros chat. Elle possède un pelage épais de couleur brun sur le dos, gris-brun sur le ventre, avec une bavette jaunâtre sur la gorge et le museau est noir. Les oreilles sont relativement grandes, avec une bordure de couleur claire. La queue est longue et touffue et sert de balancier dans les branches. Les pieds sont velus sous la plante et garnis de longues griffes qui permettent de s’accrocher aux branches même lorsqu’elles sont glissantes.

Bien que plusieurs critères morphologiques puissent différencier ces deux espèces, un risque de confusion est possible avec la Fouine (Martes foina). Seule la dentition permet alors une identification certaine.

Habitat et écologie

Ce petit carnivore occupe les habitats forestiers de plaine comme de montagne : forêts de conifères, de feuillus ou mixtes d’une surface minimale de 30 ha. On la rencontre occasionnellement dans les zones ouvertes ou à proximité des habitations, c’est un animal discret, plutôt nocturne. Son domaine vital peut aller jusqu’à 80 km².

La Martre gîte dans les nids d’écureuil, de chouette, dans les souches d’arbres creux ou dans l’anfractuosité d’un rocher. Elle est aussi à l’aise sur terre que dans les arbres où elle peut poursuivre ses proies. Elle consomme essentiellement des petits mammifères en hiver et devient plus opportuniste en saison, en se nourrissant d’insectes, d’oiseaux, d’amphibiens, de baies, de champignons et parfois de cadavres d’animaux.

C’est un animal solitaire, seule la période de reproduction peut permettre aux observateurs de les rencontrer en couple entre les mois de juin et d’août. Au bout de six mois, les ovules fécondés vont être implantés dans l’utérus et la gestation va durer 30 jours. Les naissances (environ 3 jeunes) ont donc lieu le printemps suivant. Les petits se dispersent l’été pendant la période d’accouplement. La Martre a une durée de vie de 3 à 4 ans dans son milieu naturel.

Répartition en Midi-Pyrénées

Son aire de répartition est inféodée aux zones forestières de plaine comme de montagne. Elle est donc présente dans la région sur la plupart des massifs boisés.

Menaces

Très recherchée autrefois pour la qualité de sa fourrure, la Martre a fortement régressé au fil des siècles. Aujourd’hui, en Midi-Pyrénées, elle est présente dans la plupart des massifs boisés. La Martre est classée « nuisible », c’est-à-dire qu’elle peut être traquée en dehors des périodes de chasse, par tir ou piégeage. La Martre est aussi une espèce de gibier chassable pendant les périodes réglementaires.

D’autres menaces entraînent la régression de ces populations : les dérangements dus aux activités touristiques en forêt, le déboisement qui la prive de son habitat et de son alimentation.

Fiche rédigée par Morgane Wauthier