Méconème méridional

Meconema meridionale

  • Nom commun : Méconème méridional
  • Nom latin : Meconema meridionale
  • Famille : Tettigoniidae
  • Période d’activité / d’observation : pour les adultes juillet, et surtout août à octobre ; les jeunes ne sont pas déterminables de façon sûre, mais apparaissent au printemps
  • Statut réglementaire : aucun

  1. Descriptif et particularités
  2. Habitat et écologie
  3. Répartition en Midi-Pyrénées
  4. Menaces
  5. Galerie
  6. Cartographie


Descriptif et particularités

Cette petite sauterelle verte est assez curieuse pour plusieurs aspects : elle ne stridule pas, n’a pas d’ailes, et passe sa vie perchée dans les arbres. Les rares fois où on peut la trouver au sol, ou la découvrir de façon accidentelle, sont après des rafales de vent ou à l’arrivée des fraicheurs de l’automne : elle vient alors sur les vitres des maisons, les murs, voire va tenter de rentrer. Sur les murs des maisons, lorsque les gens l’aperçoivent, ils la prennent parfois pour une araignée verte en raison de son corps assez frêle et ses pattes relativement courtes. Les adultes, qui apparaissent en 2ème partie d’été, meurent en automne.

Habitat et écologie

Le méconème méridional vit perché (parfois à plusieurs mètres de hauteur) dans les haies, les buissons et arbres feuillus (chênes, charmes, arbres ornementaux). Il est toujours en situation de lisière ensoleillée, jamais dans des bois fermés et ombragés. La nature des terrains, calcaires, siliceux, alluvions… n’a aucune importance.

Répartition en Midi-Pyrénées

La répartition du méconème méridional est encore très mal connue, notamment en raison de ses mœurs arboricoles, de sa petite taille et du fait qu’il ne produit aucun son. Toutefois, dès que l’on se met à le chercher on le trouve, au moins dans toutes les les plaines de Midi-Pyrénées (les points de la cartographie reflètent beaucoup plus les endroits où on l’a cherché). Il est probablement absent dès que l’on monte en altitude (espèce thermophile).

Pour le détecter facilement, les entomologistes tapent les branches des arbres : aidés d’un parapluie ouvert et retourné sous les branches, ils tapent avec l’autre main sur les les branches à l’aide d’un bâton. Si cette sauterelle est présente, elle tombe alors rapidement.

Menaces

Le méconème méridional n’est nullement menacé dans la région et s’adapte même fort bien des végétaux ornementaux, des parcs et jardins.

Fiche rédigée par Pierre-Olivier Cochard