Mélilot blanc

Mélilotus albus Medik. (ou Trigonella alba (Medik.) Coulot & Rabaute)

  • Nom commun : Mélilot blanc
  • Nom latin : Mélilotus albus Medik (ou Trigonella alba (Medik.) Coulot & Rabaute)
  • Famille : Fabacée
  • Floraison : juin à octobre
  • Statut réglementaire : aucun

  1. Descriptif et particularités
  2. Habitat et répartition
  3. Galerie
  4. Cartographie


Descriptif et particularités

Plante annuelle ou bisannuelle jusqu’à 150cm, tige dressée, ramifiée ; feuilles, alternes, pétiolées, munies de stipules très étroites, trifoliées, bord faiblement denté, sommet mucroné, faces supérieures glabres, inférieures pubescentes ; fleurs blanches regroupées en grappes longues, dressées en épis de 4-5mm portées par un pédoncule court et poilu, corolle à 5 pétales, un supérieur de grande taille (étendard), deux latéraux (ailes) et deux ventraux soudés (carène), étendard plus long que les ailes ; calice velu, en cloche, avec 5 dents égales ; fruits : gousses de 4-5mm glabres, ovoïdes, faces réticulées, terminées par un bec recourbé, brunes à maturité.

JPEG - 54.3 ko
Mélilot blanc
Feuilles
JPEG - 53.1 ko
Mélilot blanc
INflorescences

Son nom vient de « méli » : miel ; parfum de vanille après dessiccation ; peut aromatiser les desserts et ses jeunes feuilles être consommées en salade. Autrefois les graines ont servi d’épice, à parfumer certains fromages et à protéger les vêtements des mites ; reconnu en phytothérapie pour ses propriétés antispasmodiques, sédatives, diurétiques, antiseptiques urinaire, anticoagulantes, phlébotoniques, mais émétique à fortes doses ; moisi il se transforme en substance toxique pour tuer rats et souris.

Habitat et répartition

terrains nus ou vagues, bord des routes et des chemins.

Fiche rédigée par Michèle Lagadu
Dernière mise à jour : 12/01/2020