Miramelle pyrénéenne

Cophopodisma pyrenaea

Nom commun : Miramelle pyrénéenne

Nom latin : Cophopodisma pyrenaea

Famille : Catantopidae (sous-famille : Catantopinae)

Période d’activité / d’observation : adultes plutôt en fin d’été ; les immatures, du moins aux derniers stades, sont cependant identifiables grâce à la coloration particulière de cette espèce

Statut réglementaire : aucun

Descriptif et particularités

C’est un criquet d’aspect trapu et de taille moyenne (mâle : 15 mm / 17 mm ; femelle : 18 mm / 21 mm). L’espèce est remarquablement colorée et sa robe présente un singulier assemblage de noir, de jaune, de vert, de bleu-gris (tibia des pattes postérieures), de rouge (bord interne du fémur des pattes postérieures) et de rose-violacé.

La Miramelle pyrénéenne étant dépourvue d’ailes, elle présente toute l’année une allure adolescente vraisemblablement symptomatique d’une psychopathologie difficile à identifier avec précision (volonté inconsciente de rester une larve pour échapper aux responsabilités de l’âge adulte, probablement aggravée par l’écoute de Reggae Dub en boucle ?). Toujours est-il que les différents segments de son abdomen, annelés de jaune, de vert et de noir, sont toujours parfaitement visibles et constituent même un bon critère diagnostique (couleurs du drapeau jamaïcain).

Habitat et écologie

Cophopodisma pyrenaea est une espèce strictement montagnarde et endémique des Pyrénées, où on la rencontre au-dessus de 1500 m (surtout à partir de 2000 m) dans des milieux secs et ensoleillés (pelouses à Gispet plus ou moins rocheuses exposées au sud, par exemple).

Répartition en Midi-Pyrénées

C’est une espèce facilement observable à moyenne et haute altitude dans les Hautes-Pyrénées, la Haute-Garonne et l’Ariège, où elle peut être localement abondante. En d’autres termes : le peu de données de cette espèce actuellement visibles sur Baznat est parfaitement intolérable compte-tenu du nombre de montagnards parmi nos adhérents.

Menaces

Comme toutes les espèces endémiques des Pyrénées dont la biologie est adaptée au régime climatique de la moyenne et de la haute montagne (et aux écosystèmes associés), la Miramelle pyrénéenne est menacée par le réchauffement climatique global.

Fiche rédigée par Gilles Pottier