Mobilisation pour le Milan royal dans les Hautes-Pyrénées

Compte-rendu du comptage hivernal

Nouvelle édition du comptage simultané européen des Milans royaux hivernants : importante mobilisation dans les Hautes-Pyrénées, bastion de l’espèce…

Le week-end des 4 et 5 janvier 2014, comme tous les ans à cette période de l’année, la communauté des naturalistes des Hautes-Pyrénées a encore une fois répondu présent pour cette opération d’envergure européenne de recensement des dortoirs de Milans royaux.

Ce rapace diurne de taille moyenne facilement identifiable par ses couleurs vives, contrastées et sa longue queue fourchue, constitue un joyau Pyrénéen. Rappelons que les Hautes-Pyrénées figurent avec l’ensemble du piémont qui s’étend de la côte basque aux vallées ariègeoises, l’un des principaux bastions de l’espèce notamment en cette saison car il constitue le 1er site d’accueil, enregistrant près de 70% de la population nationale hivernante.

Nature Midi-Pyrénées - Comité local 65, le réseau avifaune de l’Office National des Forêts et la Réserve Naturelle Régionale Pibeste-Aoulhet se sont donné rendez-vous lors de ces 2 soirées, aux abords des dortoirs.

Les Milan royaux, magnifiques voiliers offrant le spectacle d’un véritable ballet aérien, se retrouvent au crépuscule, pour passer la nuit ensemble. Bosquets, haies, ou lisières de bois, constituent dès lors qu’ils sont abrités des intempéries et qu’ils offrent une certaine tranquillité, des sites privilégiés.

Ces concentrations hivernales sont donc particulièrement propices à un recensement de la population grâce à un travail de repérage qui aura permis de vérifier et de localiser ces zones de regroupement nocturne pouvant atteindre une centaine d’individus.

Cette mobilisation, toujours plus dynamique, a permis cette année de recenser dans le département des Hautes-Pyrénées plus de 1120 Milans royaux répartis en 20 dortoirs. Un merci aux 42 observateurs bénévoles qui ont permis ce comptage.

Cette action menée également en Allemagne, Suisse, Espagne… permet d’estimer la taille de la population et sa tendance puisque cette espèce, endémique de l’Europe se concentre essentiellement dans 6 pays du vieux continent. La France abrite la seconde population mondiale.

JPEG - 56.4 ko
Photo : P. Harlé

Ce rapace, encore commun il y a 30 ans dans l’hexagone, est aujourd’hui gravement menacé, par des empoisonnements avec des produits dont l’utilisation est la plus souvent interdite ou encore par la dégradation de son habitat, la disparition de ses proies (gros insectes, rongeurs…) liées à de nouvelles pratiques et, malheureusement malgré son statut vulnérable et donc protégé, trop souvent victime de tirs illégaux.

Face aux menaces qui perdurent, le ministère chargé de l’Ecologie a confié à la LPO, en janvier 2012, l’élaboration d’un second Plan national d’actions en faveur du Milan royal. Nature Midi-Pyrénées, le réseau avifaune de l’ONF et la RNR Pibeste-Aoulhet sont partenaires de ce programme d’amélioration de la connaissance et de conservation de cette espèce, pour laquelle les Hautes-Pyrénées ont une importante responsabilité.

N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez nous rejoindre. Pour plus d’informations sur le Milan royal, consultez la fiche espèce qui lui est consacrée dans notre Centre de ressources.