Musaraigne carrelet - Musaraigne couronnée

Nom commun : La Musaraigne carrelet
Nom latin : Sorex araneus (Linnaeus, 1758)
Famille : Soricidae – Ordre des Soricomorphes
Période d’activité / d’observation : active toute l’année
Statut réglementaire : préoccupation mineure (LC) au niveau mondial, données insuffisantes (DD) au niveau français, déterminante ZNIEFF stricte (Ds)
Nom commun : La Musaraigne couronnée
Nom latin : Sorex coronatus (Millet, 1828)
Famille : Soricidae – Ordre des Soricomorphes
Période d’activité / d’observation : active toute l’année
Statut réglementaire : préoccupation mineure (LC) aux niveaux mondial et français, déterminante ZNIEFF stricte (Ds)
  1. Descriptif et particularités
  2. Habitat et écologie
  3. Répartition en Midi-Pyrénées
  4. Menaces
  5. Cartographie

Descriptif et particularités

La différenciation entre les deux espèces est d’ordre génétique, mais peut potentiellement être mise en évidence par des mesures crâniennes et mandibulaires. Leur pelage est tricolore, avec le dos brun foncé à noir, des flancs brun clair et un ventre blanchâtre.

Musaraigne carrelet : La Musaraigne carrelet mesure entre 5,4 et 8,7cm (tête et corps), avec une queue de 3,2 à 5,6cm et pèse entre 6 et 12g.

Musaraigne couronnée : De taille comparable, la Musaraigne couronnée mesure entre 6,8 et 8cm (tête et corps), avec une queue de 3,7 à 4,7cm et pèse 6,5 à 11,5g.

Ces deux espèces chassent activement les invertébrés dans la végétation basse et dans la litière. Leur régime alimentaire se compose majoritairement de larves de diptères, de diplopodes et de vers de terre. La Musaraigne couronnée s’aventure rarement à découvert mais reste une proie fréquente de l’Effraie des clochers (Tyto alba). C’est donc une espèce facile à inventorier par l’analyse des pelotes de réjection. La détection de la Musaraigne carrelet est cependant plus difficile car l’espèce vit surtout en montagne où l’Effraie est moins présente, ce qui nécessite l’emploi d’autres techniques d’inventaire comme le piégeage. Ces deux musaraignes ne se reproduisent que la deuxième année de leur vie – de mars à octobre pour la Musaraigne carrelet, et de février à novembre pour la Musaraigne couronnée).

Habitat et écologie

Les deux espèces sont considérées comme jumelles car elles se sont différenciées assez récemment (lors du dernier inter-glaciaire). Le type araneus est plus résistant aux conditions climatiques froides, et remplacerait donc le type coronatus en altitude, qui serait quant à lui plus compétitif en basse altitude.

Répartition en Midi-Pyrénées

La Musaraigne carrelet est considérée comme une espèce rare et de montagne en France. En Midi-Pyrénées, les données sont assez rares également, souvent anciennes et localisées dans les Pyrénées. La Musaraigne couronnée présente une répartition assez homogène dans notre région, avec toutefois quelques zones d’absence marquées en plaine de Garonne, et peu de données sont disponibles en montagne.

Menaces

Il n’existe pas de suivi particulier de ces deux espèces. La Musaraigne couronnée est une espèce ubiquiste. Seules les profondes modifications de l’habitat (arrachage des réseaux de haies par exemple) sont susceptibles de la faire régresser localement. Pour la Musaraigne carrelet, la modification et la raréfaction des zones humides semblent être les principaux facteurs influant sur l’espèce. Le réchauffement climatique, favorisant la montée de la Musaraigne couronnée en altitude (plus compétitive) pourrait lui être défavorable. Il faut cependant noter un manque de connaissances concernant l’écologie de ces deux espèces.

Fiche rédigée par Julien Albert et Nathalie de Lacoste - mars 2016

Cartographie