Où se cache le Campagnol amphibie ?

Le campagnol amphibie (Arvicola sapidus) est un rongeur discret vivant dans les zones humides et les cours d’eau. Comme son nom et son surnom - le rat d’eau - l’indiquent, il passe le plus clair de son temps à patauger : il nage très bien et peut même rester sous l’eau de longues minutes.

Il se nourrit principalement de racines et de feuilles de végétaux, qu’ils soient sur les berges ou immergés, mais il peut à l’occasion croquer un insecte ou un alevin, voire même se délecter d’une charogne. Son terrier est en général creusé dans la berge, et sa petite entrée (6 cm de diamètre) souvent dissimulée sous le niveau de l’eau. Il est actif toute l’année, de jour comme de nuit.

Le campagnol amphibie est légèrement plus petit qu’un rat (entre 16 et 23 cm queue non comprise) et a une allure générale plutôt ronde du fait de sa queue courte, de ses oreilles dépassant à peine de son pelage, et de son cou à peine visible.

JPEG - 97.5 ko
Campagnol amphibie
(Arvicola sapidus)
JPEG - 155.7 ko
Campagnol amphibie
Crottes
JPEG - 160.8 ko
Campagnol amphibie
Habitat typique

Ce rongeur à l’allure sympathique, ne causant aucun dégât notable, est cependant menacé : il est classé "vulnérable" sur la liste rouge mondiale des espèces menacées. En France, il semblerait que ses populations déclinent mais aucun état des lieux n’avait encore été fait.

Depuis 2008, un grande enquête nationale est réalisée afin de recenser le campagnol amphibie. Les deux objectifs de cette enquête sont :

  1. de connaitre précisément la répartition géographique et les exigences écologiques du campagnol amphibie en France
  2. de comprendre les évolutions à court et moyen terme de ses effectifs

Pour cela, un protocole précis a été mis en place, qui consiste à prospecter dans des zones de 10 par 10 km un certain nombre de tronçons de cours d’eau ou de zones humides afin de détecter la présence du campagnol amphibie. Contrairement à ses cousins américains le rat musqué et le ragondin, il est rare de l’apercevoir. Pour savoir s’il est présent ou non, il faut se baser sur des observations indirectes que l’on appelle des indices de présence : empreintes, traces de repas, et surtout ses crottes caractéristiques.

Le protocole précis de l’enquête se trouve sur le site de la Société Française pour la Protection des Mammifères. Nature Midi Pyrénées participe activement à cette enquête en prospectant chaque année les zones de 10 par 10 km, mais aussi en recherchant crânes et mandibules dans les pelotes de réjection des chouettes et des hiboux.

Téléchargez la fiche d’identité du Campagnol amphibie :
PDF - 602.7 ko
Campagnol amphibie

Voyez également la fiche espèce de notre centre de ressource.