Ours brun

Nom commun : Ours brun
Nom latin : Ursus arctos
Famille : Ursidés
Période d’activité / d’observation : Mars à Décembre
Statut réglementaire : Protégé sur tout le territoire national

Descriptif et particularités

C’est le plus gros mammifère présent en France. Un mâle peut peser jusqu’à 320 Kg alors que la femelle peut atteindre 200 kg. Son poids varie en fonction des individus et des saisons. Il présente une silhouette massive accentuée par la bosse de graisse entre les omoplates. En règle générale, sa durée de vie est estimée entre 20 à 25 ans. L’ours Papillon est mort à l’âge de 29 ans. Il possède une bonne ouïe et un bon odorat, par contre sa vue est médiocre. C’est pour cette raison qu’il se dresse parfois sur ces pattes arrière afin de mieux voir.

Habitat et écologie

Naturellement, les ours préfèrent les couverts forestiers où ils trouvent refuge et protection. Dans les Pyrénées, ils vivent ente 1300 et 1800 mètres d’altitude. Ils fréquentent les forêts matures de hêtres et de sapins. Mais l’ours utilise divers habitats en fonction des saisons et des ressources alimentaires. En hiver, l’ours se réfugie dans des zones escarpées, boisées ou non, où il s’aménage une tanière. Il est considéré comme un hivernant ou faux hibernant. Il rentre en somnolence mais il peut se réveiller à tout moment. Au mois de mars, lorsque la température se réchauffe, les mâles sont les premiers à reprendre une activité. Les femelles et notamment les femelles suitées peuvent ne sortir de leur tanière qu’au mois d’avril ou début mai. Mai et juin sont consacrés à la reproduction. Les mâles peuvent alors effectuer d’importants déplacements pour s’accoupler. Après la fécondation s’ensuit une période dite de diapause embryonnaire. D’octobre à novembre, si la condition physique de la femelle le permet, se produit l’implantation définitive des ovules. La mise à bas s’effectue entre janvier et février dans la tanière. La femelle donne naissance à un, deux, ou trois ourson. Mais un ourson sur deux meurt lors de sa première année de vie. Omnivore opportuniste à nette dominance végétivore (graminées, plantes à bulbes, baies, fruits, insectes, cadavres d’animaux, mammifères domestiques et sauvages), son alimentation varie en fonction des conditions climatiques, de son milieu, de la saison, et de son âge.

Répartition en Midi-Pyrénées

La population française d’Ours bruns est estimée entre 15 à 17 individus au minimum. Le renforcement de la population par un lâcher de 3 individus en 1995 et 1996, suivi d’un second lâcher de 5 individus en 2005 essentiellement en Pyrénées centrales fait que la population se situe majoritairement dans ce secteur. Il reste 3 individus dans les Pyrénées occidentales et 2 à 3 ours fréquentent l’Est des Pyrénées.

Menaces

Comme le démontre les événements des 20 dernières années, le facteur le plus mortel pour l’ours est la battue aux sangliers. Mais la déforestation, la fragmentation de son habitat, la gestion forestière fragilisent son milieu de vie et ont autant de répercussions négatives sur sa survie à long terme. La consanguinité peut jouer un rôle important dans la dynamique de la population. La fréquentation touristique avec son cortège d’infrastructures et de randonneurs peut être une cause non négligeable de dérangements et donc de fragilisation de cette petite population.

Fiche rédigée par Dominique Portier