Phanéroptère méridional

Phaneroptera nana

Nom commun : Phanéroptère méridional
Nom latin : Phaneroptera nana
Famille : Tettigoniidae (Phaneropterinae)
Période d’activité / d’observation : juillet (surtout fin de mois) jusqu’à fin octobre (selon météo) pour les adultes, les jeunes étant visibles au printemps
Statut réglementaire : aucun

Descriptif et particularités

JPEG - 80.2 ko

Cette élégante sauterelle, généralement toute verte et toujours très effilée avec de longues pattes, est discrète : sa stridulation émise de nuit surtout, est quasi inaudible, très aiguë et brève. Elle est par contre facilement repérable avec un détecteur d’ultrasons pour les chiroptères. Chose peu fréquente chez les sauterelles, les ailes postérieures - très longues - dépassent les tegminas (ailes antérieures), donnant l’impression que le phanéroptère méridional porte un costume "queue-de-pie". Très active les nuits chaudes, le phanéroptère méridional est capable de voler sur de très longues distances et a manifesté ces dernières années une forte expansion vers le nord de la France suite aux étés chauds. Il peut aussi arriver par les fenêtres ouvertes lors de ses vols de nuit, attirés par les lumières.

Habitat et écologie

Le phanéroptère méridional se rencontre dans tous les buissons, bosquets, ronciers, friches… Les haies et jardins, parcs publics, pour peu qu’il y ait des végétaux touffus, sont aussi de bons refuges.

Il est souvent en densité très importante dans la plaine de la Garonne. Pour le détecter le meilleur moyen est de faucher les herbes denses avec un filet, voire de battre les branches pour faire tomber les spécimens.

Répartition en Midi-Pyrénées

Très commun à basse altitude, le phanéroptère méridional est sans doute absent dès que l’on prend de l’altitude. Il doit donc être présent partout dans les plaines des huit départements, mais sa limite altitudinale reste à préciser. Il semble remplacé par l’autre espèce Phaneroptera falcata, moins exigeante, lorsqu’on monte.

Menaces

Cette espèce n’est nullement menacée dans la région et s’adapte même fort bien des végétaux ornementaux, des parcs et jardins.

Fiche rédigée par Pierre-Olivier Cochard

Galerie...