Pic noir

Dryocopus martius

Nom commun : Pic noir
Nom latin : Dryocopus martius
Famille : picidés - ordre : piciforme
Période d’activité / d’observation : visible toute l’année, assez commun
Statut réglementaire : espèce entièrement protégée, en expansion

Descriptif et particularités

Le Pic noir est le plus grand pic d’Europe, il est de la taille d’une Corneille. Plumage noir avec les yeux et le bec blanchâtre, une calotte rouge pour le mâle et pour la femelle une petite tache rouge à l’arrière de la nuque. Son vol est désordonné. Il se fait surtout repérer par son chant, sa voix, ses cris variés aux sons mélodieux. Le tambourinage est puissant.

JPEG - 101.2 ko
Pic noir
(Dryacopus martius)
JPEG - 129.9 ko
Pic noir
(Dryacopus martius)

Le Pic noir était peu apprécié des forestiers car il creuse d’importantes loges mais il remonte dans leur estime car les forestiers s’aperçoivent qu’il détruit bon nombre de larves de coléoptères nuisibles pour les arbres. De plus son territoire est vaste soit de 500 à 1000 hectares.

Habitat et écologie

Le Pic noir est surtout actif de février à juin. Pour pondre ou s’alimenter en larve et insectes, il creuse de ci de là des loges dans les gros troncs de hêtres ou de résineux. L’entrée des loges est ovale.

Répartition en Midi-Pyrénées

Cet oiseau est surtout présent en forêt de Grésigne, Montagne noire, dans les Pyrénées et son piémont, il gagne la vallée de la Garonne et la plaine aussi nous pouvons le trouver depuis quelques années en partie sud et centrale de la forêt de Bouconne.

Menaces

Bien qu’en constante progression, nous redoutons que ces pics soient dérangés par la disparition des gros arbres (travaux, coupes, tempêtes…) car inféodés aux vieilles futaies mais aussi par la surfréquentation humaine de ses milieux naturels car ils sont farouches.

Fiche rédigée par Marcel Gonzalvez