Pinson du nord

Fringilla montifringilla

  • Nom commun : Pinson du nord
  • Nom latin : Fringilla montifringilla
  • Famille : Fringillidés
  • Période d’activité / d’observation : espèce hivernante observable de novembre à mars en général
  • Statut réglementaire : protégé, données insuffisantes sur la liste rouges nationale et faible préoccupation sur la liste rouge mondiale

  1. Descriptif et particularités
  2. Habitat et écologie
  3. Répartition en Midi-Pyrénées
  4. Menaces
  5. Galerie
  6. Cartographie


Descriptif et particularités

JPEG - 51 ko

S’il ne compte pas parmi les espèces nicheuses de la région, le Pinson du nord n’en est pas moins un visiteur régulier de Midi-Pyrénées. Quand le froid s’installe, des bandes d’oiseaux déferlent vers le sud et c’est alors l’occasion de rencontrer ce beau pinson dans un champ, une friche, un bois, sur un arbre et voire même aux mangeoires qu’il peut fréquenter avec assiduité.

De taille semblable à son cousin le Pinson des arbres avec lequel il ne peut cacher des airs de famille, il mesure 14 à 16 cm et pèse 23 à 29 gr.

On ne le voit qu’exceptionnellement en Midi-Pyrénées avec son plumage nuptial typique. Le mâle a la tête et le haut du dos noir, le bec conique fort et noir, la poitrine et les épaules brun-jaune orangé, le ventre beige, le croupion blanc est l’une des caractéristiques qui permet d’identifier l’espèce en vol au milieu d’autres fringilles. Les ailes brun-noir sont ornées de 2 bandes alaires blanches également caractéristiques. En plumage internuptial le mâle voit sa tête et le dos se transformer en gris tacheté et son bec devient jaune avec le bout noir. La femelle se distingue par une livrée moins vive et moins contrastée avec une tête gris-brun et la poitrine chamois.

Habitat et écologie

Sur ses sites de nidification, Finlande, Scandinavie et nord de la Russie le Pinson du nord niche dans des forêts de bouleaux ou de résineux. La femelle construit seule le nid, elle y dépose 4 à 7 œufs qu’elle couve seule. Les poussins éclosent au bout de 2 semaines, ils sont nourris d’insectes par les 2 parents et s’envolent à l’âge de 3 semaines.

En dehors de la nidification son régime est constitué de graines qu’il trouve dans les champs, les friches ou les bois. Il apprécie les zones avec des hêtres car il est particulièrement friand des faines.

En octobre le Pinson du nord commence sa migration en groupes parfois nombreux.

Sur ses lieux d’hivernage il se mêle souvent aux bandes de fringilles (Pinson des arbres, Verdier d’Europe, etc) et cherche sa nourriture souvent au sol mais aussi dans les arbres. Le soir il peut se rassembler en dortoirs pouvant atteindre plusieurs millions d’individus.

En mars-avril, il repart vers ses forêts nordiques.

Répartition en Midi-Pyrénées

Le Pinson du nord hiverne dans toute l’Europe du sud et on peut le rencontrer un peu partout depuis la plaine jusqu’à des zones de forêts de moyenne montage.

En France il est bien présent dans le nord-est en hiver où on peut trouver fréquemment de ces gigantesques concentrations. Son abondance dans Midi-Pyrénées dépend grandement des conditions climatiques et de la rigueur de l’hiver en particulier de l’enneigement plus au nord. C’est toutefois un visiteur régulier en nombre plus ou moins important, à rechercher dans les friches au cœur des grandes bandes mobiles qui explorent les zones rases en quête de graines.

Menaces

La population de pinsons du nord est en déclin permanent en Europe probablement à cause de l’usage en excès des pesticides auxquels il est sensible. Son piégeage, illégal, persiste dans certaines régions comme les Landes sous le couvert habituel de la tradition !

Fiche rédigée par Danielle et René Peltier

Galerie...