Ragondin

Myocastor coypus

Nom commun : Ragondin
Nom latin : Myocastor coypus
Famille : Myocastoridae - ordre des rongeurs
Période d’activité / d’observation : animal crépusculaire à diurne, non hibernant
Statut réglementaire : espèce gibier susceptible d’être classée nuisible

Descriptif et particularités

Le Ragondin est l’un des plus gros rongeurs de la région (avec le Castor et la Marmotte). D’aspect bossu, il se distingue par ses incisives orangées et une queue sans poils. Les adultes peuvent atteindre 65 cm de long, 1 m avec la queue, pour un poids de 5 à 7 kg. Le pelage est habituellement brun avec des nuances plus claires au niveau des épaules et des flancs, avec une bordure blanche au niveau des naseaux et de la bouche. Il existe cependant des individus plus roux et d’autres au pelage entièrement blanc, qui ne sont pas pour autant des albinos.

Importé d’Amérique du Sud pour sa fourrure, le Ragondin a parfois été apprivoisé par les éleveurs. Encore aujourd’hui, certains individus accoutumés à la présence humaine se montre très familiers.

Habitat et écologie

Strictement herbivore, le Ragondin s’installe au niveau de n’importe quelle zone humide : des fossés et canaux, aux rivières, lacs et bassins… voire des résurgences. Le seul impératif est d’avoir de l’eau disponible. Cependant, il ne s’installe pas en rivière à fort débit ni en montagne (risque de gel).

Parfaitement adapté à la vie dans l’eau, le Ragondin ne s’éloigne guère des berges. Il passe la plupart de son temps à se nettoyer et à lustrer son pelage qui lui assure une parfaite imperméabilité lors des plongées.

Répartition en Midi-Pyrénées

Présent sur toute la région en dehors de la montagne.

Menaces

Les amateurs de pâté et de toques de fourrure.

Fiche rédigée par Manue Jacquot

Galerie...