Rainette méridionale

Hyla meridionalis

[(Nom commun : Rainette méridionale
Nom latin : Hyla meridionalis
Famille : Hylidae
Période d’activité / d’observation : février à octobre
Statut réglementaire : Intégralement protégée au niveau national)]


  1. Descriptif et particularités
  2. Habitat et écologie
  3. Répartition en Midi-Pyrénées
  4. Menaces
  5. Galerie
  6. Cartographie


Descriptif et particularités

La Rainette méridionale est une petite grenouille terrestre et arboricole de 5 cm maximum à l’âge adulte. Son dos parfaitement lisse et généralement de couleur vert pomme lui assure un excellent camouflage dans son environnement naturel. Elle possède des disques adhésifs au bout de ses très longs doigts qui lui permettent d’adhérer à n’importe quelle surface et notamment de parfaitement tenir sur les feuilles des arbres et arbustes où elle se cache. Il est cependant possible de la repérer grâce à son chant très sonore qui consiste en un coassement répété à intervalles espacés ("Euâââh …. Euâââh …. Euâââh….").

Attention la confusion est fréquente avec la Rainette verte (Hyla arborea), qui existe très localement dans le Lot et l’Aveyron. Les deux rainettes se différencient par la couleur des flancs : la Rainette verte a un double liseré foncé/pâle qui sépare nettement la coloration du dos de celle des flancs, alors que la Rainette méridionale ne présente pas ce liseré. La différenciation acoustique est par ailleurs très facile grâce au chant très différent des deux espèces.

JPEG - 115.9 ko
Rainette méridionale, mâle chantant.
JPEG - 120.9 ko
Rainette méridionale, mâle chantant vu de profil, pas de liseré sur le flanc. Comparer avec la même image chez H. arborea...
JPEG - 147.8 ko
Rainette méridionale immobile sur son support.

Il est parfois possible de trouver dans la nature des individus bleu vif, simple conséquence d’une absence de pigment jaune (jaune + bleu = vert).

Habitat et écologie

Les rainettes ont des mœurs arboricoles et sont en outre assez héliophiles : elles affectionnent particulièrement les zones buissonnantes, les hautes herbes, etc., recevant un bon ensoleillement. Lors de la période de reproduction (printemps), elles pondent dans des eaux stagnantes peu profondes et ensoleillées (ornières, mares, fossés…). Elles se nourrissent de petits insectes, en particulier de moustiques, mouches etc.

Répartition en Midi-Pyrénées

Espèce à fortes affinités méditerranéennes, la Rainette méridionale est répartie du nord de l’Afrique jusqu’au sud de la France et au nord-ouest de l’Italie. Dans la région Midi-Pyrénées, elle est très largement distribuée dans les zones de plaines et de collines, mais devient rare dès que l’altitude approche 500 m. Elle est totalement absente des zones montagneuses.

Menaces

Cette rainette peut être considérée comme localement commune à basse altitude en Midi Pyrénées, cependant la dégradation des milieux de reproduction ainsi que l’utilisation de pesticides entrainent sa raréfaction.

Fiche rédigée par Aude Mathiot et Pierre-Olivier Cochard