Rainette verte

Hyla arborea

  • Nom commun : Rainette verte
  • Nom latin : Hyla arborea
  • Famille : Hylidae
  • Période d’activité / d’observation : mars à octobre
  • Statut réglementaire : intégralement protégée au niveau national

  1. Descriptif et particularités
  2. Habitat et écologie
  3. Répartition en Midi-Pyrénées
  4. Menaces
  5. Galerie
  6. Cartographie


Descriptif et particularités

JPEG - 55.7 ko

La Rainette verte (parfois appelée "Rainette arboricole") (elle est tout aussi verte et tout aussi arboricole que la Rainette méridionale !) est une grenouille svelte mesurant 5 cm maximum. Les extrémités de ses doigts sont en forme de ventouse ce qui lui permet de grimper sur n’importe quel support (même des vitres !). La peau du dos est lisse et habituellement de couleur vert pomme mais elle peut varier du brun au bleu. La peau du ventre est blanche et finement granuleuse. Un liseré noir et crème partant de la cuisse jusqu’à l’œil, voire aux narines, sépare très nettement le ventre du dos. Les pupilles sont ovales et horizontales. En période de reproduction, les mâles ont la gorge plissée et de couleur orangée tandis que les femelles ont la gorge lisse et claire.

La Rainette verte est souvent confondue avec la Rainette méridionale qui, elle, est très commune dans la région. Le chant permet de les distinguer facilement. Celui de la Rainette verte peut porter à plus d’1 km et correspond à une longue rafale de « Kwâ-kwâ-kwâ » qui s’accélère au début et ralentit à la fin. Celui de la Rainette méridionale est un coassement unique lent et grave, répété après des intervalles assez espacés ("Euâââh … Euâââh …. Euâââh …"). Enfin, la Rainette méridionale ne possède pas de liseré noir et crème sur les flancs.

Habitat et écologie

Active la nuit mais discrète le jour, elle grimpe dans les buissons, arbustes, ronciers et roseaux à proximité des points d’eau. Elle se reproduit dans les eaux stagnantes peu profondes, bien exposées au soleil et riches en végétation aquatique comme les mares, les étangs, les bras morts et les fossés. Les femelles pondent de petits paquets de quelques dizaines d’œufs (diamètre d’une balle de ping-pong) fixés à la végétation.

Répartition en Midi-Pyrénées

La Rainette verte possède une large répartition européenne. Elle est seulement absente de l’Angleterre, des pays scandinaves, de l’Italie et du Sud de l’Espagne et de la France.

En France, l’espèce est assez bien répartie sauf sur le pourtour méditerranéen et en région Midi-Pyrénées. En effet, la Rainette verte est très localisée chez nous. Elle a été signalée dans le Limargue, sur le Causse de Limogne, le Causse de Villeneuve et le Causse Comtal. Seules quelques données autour de Villefranche de Rouergue ont pu être confirmées par photographies et enregistrements, en juin 2014 et avril 2015. Des prospections pour affiner la connaissance de sa répartition et définir son statut régional restent à faire !

Menaces

Cette espèce est en régression dans de nombreux pays. Les principales causes sont la pollution, la dégradation, la destruction et la fragmentation de ses habitats. En effet, cette espèce semble surtout liée à la présence d’un réseau de milieux aquatiques.

Fiche rédigée par Pierre Grisvard

Dernière modification : 11 juillet 2014