Retour sur le stage mammalogie 2015

L’objectif du stage est de présenter aux participants les techniques d’identification des Mammifères. Mais les différentes espèces ne pouvant être contactées de la même manière sur le terrain, l’apprentissage est optimisé en abordant les connaissances par groupe d’espèces, pour lesquelles une méthodologie est à chaque fois mise en place. Le stage s’est adapté en fonction des attentes des participants et de la météo et a proposé :

Des sorties terrains thématiques :
- recherche des indices de présences (essentiellement Carnivores et Ongulés),
- prospection de la Loutre,
- disposition d’un piège photo,
- observation direct des animaux avec une torche,

Des ateliers pratiques :
- exercices de reconnaissances d’indices de présence sur photos et avec des échantillons,
- décorticage de pelotes et identification de restes osseux.
- des diaporamas en salle sur l’écologie des espèces

Vendredi – jour 1

La météo prévoyant de la pluie en fin de journée, le programme est adapté pour partir directement sur le terrain. Une petite balade nous a permis d’aborder l’utilisation du milieu par les mammifères, à savoir discrète pour les carnivores, omniprésente pour les herbivores… et avec tous les intermédiaires en fonction du mode de vie de l’animal. Selon les indices de présence retrouvés, la biologie des espèces suivantes a été abordée :
-  mulot sylvestre (galerie, noisettes) ;
-  campagnols (galeries) ;
-  cerf (crotte, empreintes dans neige et boue, frottis) ;
-  blaireau (latrine, grattis, empreinte dans boue et terrier) ;

 L’après-midi, c’est vers la Neste que nous nous sommes rendus pour y rechercher divers indices et aborder le cas de la Loutre. Toutes les espèces allant boire à un moment donné, la confluence d’indices nous a permis de travailler sur les clefs d’identification. De la même manière, en fonction des indices retrouvés, l’écologie des espèces considérées a été abordée :

-  écureuil (empreintes et noix) ;
-  Blaireau (piste dans la boue, latrines et crotte isolée) ;
-  Taupe (taupinière) ;
-  Campagnols (galeries, empreintes dans boue) ;
-  Cerf (crottes, empreintes, restes alimentaires) ;
-  Renard (crotte) ;
-  Loutre (épreinte) ;

En bordure de la Neste, nous avons abordé le cas de la prospection de la Loutre avec ses particularités. Chacun a pu exercer son odorat sur les épreintes du site. Les stagiaires ont ensuite été pris au piège photographique préalablement disposé sur le site (1 semaine à l’avance). L’utilisation, le maniement et la disposition de cet outil a ainsi pu être exposé. L’appareil étant destiné à rester en place pendant le stage, un appât d’huile de sardine est disposé dans le champ de détection pour augmenter les chances de détecter un animal…et peut-être la Loutre !

Avec l’arrivée de la pluie, nous passons en salle afin de visionner les diaporamas. La séance permet de reprendre les points abordés dans la journée et de fournir des explications complémentaires sur les techniques de prospection, l’écologie des espèces et la reconnaissance des indices de présence. On en profite également pour voir si le piège photo a pris autre chose que les stagiaires…

Samedi – jour 2

La matinée restant brumeuse, il est décidé de faire l’atelier pelotes. Après la description de la méthode de recherche de pelotes et l’utilisation de la clef, les stagiaires décortiquent chacun 2-3 pelotes et déterminent en binôme les restes osseux retrouvés. Le lot issue d’un secteur très diversifié du Lot offre une diversité de crânes très pédagogique :
-  Musaraigne couronnée
-  Musaraigne pygmée
-  Musaraigne musette
-  Campagnol des champs
-  Campagnol agreste
-  Campagnol roussâtre
-  Mulot sylvestre
-  Mulot à collier

L’après-midi, nous filons sur un sentier en versant nord où la neige a pu être conservée. Malgré la très forte fréquentation de randonneurs (ski+raquettes), quelques pistes sont visibles sur les talus et nous permettent d’aborder les différentes allures et certaines voies typiques :
-  Renard (piste-différence avec chien, crottes) ;
-  Chevreuil
-  Cerf
-  Ecureuil
-  Lièvre

Et point final de la balade, sous un concert d’oiseaux, les cerfs sortent du bois sur la colline face à nous…ils sont loin mais on est quand même content ! Une balade nocturne nous permet d’apercevoir un Blaireau et des cerfs à plusieurs reprises. Ces derniers se laissant tranquillement observés, chacun a eu le loisir de les scruter à la lueur de la torche…et de partir se coucher la tête pleine de belles images !

Dimanche – jour 3

Le dernier jour a permis de faire une nouvelle balade dans un contexte prairial, avec de nombreuses coulées et des indices de présence plus ardus à déceler. Néanmoins, ont été identifiés :
-  Renard (crottes) ;
-  Blaireau (empreinte) ;
-  Cerf (empreinte + crotte) ;
-  Mulot + micromam (noisettes rongées) ; Après le repas, nous prenons un moment pour faire des quizz sur photos et revoir les principales pistes de réflexions pour identifier les indices de présence. Le stage se termine vers 15h30, pour laisser à chacun le temps de rentrer…voter !

Le groupe très convivial et très intéressé a participé avec entrain aux différents moments du stage. Le gîte bien situé a permis d’aborder plusieurs milieux. Néanmoins nous essayerons d’être à Germ l’année prochaine pour être d’avantage dans la montagne.