Samedi 29 août : Et si les mammifères avaient des ailes ?!

Animée par Xavier Pessey et Mickaël Nicolas

JPEG - 175.9 ko
Photo de Lucienne Weber

Le territoire de ConfluenceS Garonne-Ariège compte une dizaine d’espèces de chauves-souris. Mais qui sont ces étranges animaux, qui, la nuit venue, virevoltent à la lisière des forêts jusque sous les lampadaires des villes et villages endormis ? Immergeons-nous dans le monde des chiroptères et découvrons comment cohabiter avec ces voisines parfois insoupçonnées.

Animation dans le cadre de la Nuit Internationale de la chauve-souris
Lieu : Haute-Garonne
Quand ?  : Samedi 19 août soirée
Inscriptions auprès de Nature Midi-Pyrénées 05 34 31 97 90 contact@naturemp.org

RETOUR SUR L’ANIMATION

A l’occasion decette 19ème nuit internationale de la chauve-souris, Nature Midi-Pyrénées à participé à ce rendez-vous annuel sur la commune de Lacroix-Falgarde (31).

Ce n’est pas moins d’une vingtaine de personnes qui sont venuesdécouvrir l’univers fascinant des chiroptères !

Nous nous sommes retrouvés au foyer rural de Lacroix-Falgarde pour assister en premier lieu à une rapide présentation de la RNR de la Confluence Garonne-Ariège par Mathieu, conservateur.

Manue a enchainé avec son animation sur qu’est-ce qu’une chauve-souris, son cycle biologique si particulier, et les enjeux que représente ce groupe d’espèces. Le public, très interactif, n’a pas hésité à poser des questions sur nos chers mammifères ailés.

La séance en salle s’est poursuivie avec la projection du film de Tanguy Stoecklé, "Au rythme des chauves-souris" (1er prix « Protection de la nature » - Ménigoute 2007).

JPEG - 8.4 Mo
JPEG - 10.3 ko
JPEG - 5.6 Mo

Mais la soirée ne s’est pas achevée ainsi ! Direction le bord de l’Ariège, au sein du ramier de Lacroix-Falgarde qui a l’avantage de présenter différents milieux, pour une écoute en direct de l’activité de chasse des chauves-souris. Ce n’est pas un mais deux animateurs, Manue et Xavier, munis chacun d’un détecteur à ultrasons qui se sont répartis les participants.

Plusieurs contacts ont été établis, et le public a découvert le principe de l’hétérodyne et les rapides émissions de cris inaudibles pour nous qui sont utilisées par les maîtresses de la nuit.

Les questions ont continué de fuser, tandis que les chauves-souris passaient et repassaient autour de nous.

C’est tard dans la soirée et dans une agréable convivialité, que cette animation s’est achevée, chacun repartant avec une autre vision de ce qui se passe la nuit au-dessus de nos têtes, sans que nous ne nous en apercevions.

* Méthode de détection ou de traitement d’un signal qui repose sur la multiplication de plusieurs fréquences.

Article rédigé par Xavier Pessey, bénévole