Signature d’une charte à Pouzac (65)

Qui ? Commune de Pouzac, Ecole élémentaire de Pouzac, LPO Pyrénées Vivantes, Nature Midi-Pyrénées

PDF - 2.8 Mo
Charte d’engagement

Contexte Au croisement des contreforts pyrénéens et de l’Adour, Pouzac figure comme une porte au pied de la montagne. Espace de transition entre la plaine et les altitudes bigourdanes, le paysage présente une véritable mosaïque de milieux, richesse fragile, favorable à la biodiversité et à l’évolution notamment de quelques de nos voisins à plumes, les rapaces. D’ailleurs, à l’école de Pouzac, on l’a bien compris ! A l’automne 2014, les enfants du village se sont lancés dans une belle entreprise : sensibiliser la population au sort de ce beau patrimoine pyrénéen, dont celui du Milan royal. Ce rapace diurne, de taille moyenne, partage son territoire avec d’autres espèces forestières (Autour des palombes, Aigle botté, Buse variable, Bondrée apivore, rapaces nocturnes…). Toutes ces espèces sont protégées et le Milan royal, strictement européen pour lequel les Pyrénées constituent un des derniers bastions français, fait l’objet d’un Plan National d’Actions en faveur de sa conservation. La Vallée du Haut-Adour, a été choisie, dans le cadre de ce plan, comme zone d’étude afin d’évaluer l’état de santé de cette population, dont les principales menaces sont l’empoisonnement et la destruction d’habitat. Les initiatives de la commune, en faveur de l’environnement sont de bon augure pour la biodiversité et le Milan royal : opération « Zero pesticide » et autres démarches soucieuses de la qualité des milieux seront garantes d’un bon état de ces populations et au-delà de l’état sanitaire de nos campagnes. Par ailleurs, une action en faveur d’une meilleure cohabitation avec la Chouette effraie (ou Effraie des clochers), habitante donc du clocher de l’Eglise de Pouzac, va être prochainement initiée.

Agir Dans ce contexte, une chartre « Agir pour les Rapaces » a été signée entre la commune de Pouzac, l’Ecole de Pouzac, Nature Midi-Pyrénées et la LPO Pyrénées. Ce projet collectif a été accompagné d’évènementiels (animations, conférences, l’apéro du bestiaire pyrénéen, la nuit de la chouette …) et d’un appel à la mobilisation et à la prise en compte de nos voisins à plumes, dont le Milan royal, alliés de nos campagnes et véritables acrobates aériens.

La presse en parle ici.