Stage Mise en œuvre du plan de gestion de zones humides alluviales du corridor de la Garonne

Nature En Occitanie

Créée en 1969, Nature En Occitanie, association régionale loi 1901 de protection de la nature, mène de nombreuses actions pour la préservation des habitats naturels, de la faune et de la flore de notre région. Elle s’appuie sur un réseau de bénévoles et une équipe salariée qui agissent en partenariat avec d’autres associations, collectivités et organismes publics, professionnels et particuliers, pour étudier, protéger la nature et sensibiliser à sa diversité et à son rôle. Elle s’est ainsi donnée cinq missions qu’elle met en œuvre sur l’ensemble du territoire régional :

  • Protéger les espèces sauvages et leurs habitats
  • Sensibiliser les jeunes et les adultes au respect de la nature
  • Faire découvrir la nature de notre région
  • Gérer les espaces naturels pour pérenniser ou retrouver leur richesse écologique
  • Convaincre les élus et l’administration de protéger ensemble notre patrimoine naturel

Les sites en gestion sur le corridor de la Garonne

Le Domaine Public Fluvial (DPF) de la Garonne, propriété de l’Etat, présente sur de nombreux méandres des enjeux écologiques et fonctionnels importants. Nature En Occitanie est devenue gestionnaire de certaines de ces zones humides alluviales par le biais d’Autorisation d’Occupation Temporaire (AOT) du DPF. Le premier site pris en gestion a été le Ramier de Bigorre en 1986, suite à l’arrêt de l’extraction de granulats dans le lit mineur du fleuve. Depuis, l’association est devenue un interlocuteur majeur sur le corridor de la Garonne et de nouveaux sites alluviaux ont été pris en gestion.

Pour chaque site, un état initial et des enjeux ont été définis afin de déterminer la stratégie de gestion dont découle un ensemble d’opérations. L’élaboration des plans de gestion pluriannuels a donc pour objectif la conservation et/ou la restauration des fonctions écologiques et hydrauliques en accord notamment avec la DCE, le SDAGE …. Pour cela, Nature En Occitanie bénéficie du soutien de l’Agence de l’eau Adour-Garonne, de l’Europe et de la Région.

Actuellement, ce sont 6 sites alluviaux représentant 110 ha de Domaine Public Fluvial situés en Haute-Garonne et dans le Tarn-et-Garonne qui sont gérés directement par l’association. En 2021, 5 de ces sites, situés dans le département de la Haute-Garonne, ont été inscrits au Conservatoire Départemental des Zones Humides. Son objectif est de développer la restauration et la préservation des zones humides du Département.

Plusieurs plans de gestion se sont succédés sur les différents sites. A partir de 2019, un plan de gestion global commun à tous les sites a été élaboré. Renouvelé en 2022, ce plan de gestion regroupe les actions programmées sur une période de 5 ans. Ces actions de gestion peuvent être de l’animation  ; des suivis faunes/flores, hydrologiques  ; des opérations de restauration  ; des actions de réglementation, des réunions d’échanges avec les partenaires et les usagers…

Missions

Le nouveau plan de gestion rédigé en 2022 sera effectif à partir de janvier 2023. Ce plan de gestion couvrira l’ensemble des sites pour une durée de 5 ans. Le (la) stagiaire aura pour mission principale de contribuer à la mise en œuvre du plan de gestion des zones humides alluviales de Garonne, ainsi que de participer ponctuellement aux autres missions de l’équipe. Pour cela, il (elle) intervient en appui ou en autonomie pour 3 missions principales :

  • 1- Détermination d’indicateurs de suivi des milieux alluviaux par le biais de la mise en place et l’animation d’un groupe de travail d’experts. Ces indicateurs devront permettre de suivre l’évolution des habitats et d’évaluer l’effet des mesures de gestion mises en place. Le/la stagiaire aura pour mission de réaliser une rapide synthèse des indicateurs déjà utilisés sur la Garonne mais également sur d’autres grands fleuves (bibliographie, échanges bilatéraux…). Il/elle organisera un groupe de travail et d’échange entre les experts identifiés (CBN, CEN, NEO…) pour choisir un panel d’indicateurs pertinents à l’échelle de la Garonne et un partage de méthodologie entre ces structures.
  • 2- Développement de l’ancrage territorial du projet, notamment auprès des collectivités concernées. L’amélioration de la communication, de la visibilité des actions et de l’appropriation du projet par les acteurs est un des axes d’amélioration important identifié lors du bilan du précédent plan de gestion. Dans cet objectif, le/la stagiaire mobilisera les leviers suivants :
  • mise en place de conventions de partenariats,
  • mise en place de chartes de bonnes pratiques avec les usagers,
  • organisation d’animations en partenariat avec les communes,
  • concertation et accompagnement des exploitants riverains.
  • 3- Coordination et développement de la dynamique bénévole de l’association autour du projet. Un groupe bénévole dédié aux sites en gestion a été créé en 2022 dont l’objectif sera de faire appel au réseau de bénévoles pour renforcer les actions sur le terrain et consolider l’action de l’équipe salariée dans la mise en œuvre du plan de gestion.

Compétences et qualités recherchées

Profil

Master en écologie ou aménagement du territoire. Permis B obligatoire.

Compétences techniques

  • Bonne connaissance de l’écologie des zones humides et leur fonctionnement, en particulier les zones humides alluviales
  • Bonnes connaissances naturalistes et écologiques ;
  • Connaissance du fonctionnement des plans de gestion d’espaces naturels protégés ;
  • Connaissance et utilisation courante des logiciels bureautiques (Word, Excel), maîtrise de QGiS demandée ;
  • Analyse, hiérarchie et synthèse des données, aisance rédactionnelle ; Autonomie, sens de l’organisation et planification de travail ;

Savoirs-être

  • Capacités relationnelles,
  • Sens de l’écoute et du dialogue,
  • Aisance orale devant tout public (animations notamment) ; Esprit d’initiative, autonomie, goût du travail en équipe ; Intérêt pour la vie associative.

Apports du stage

  • Vie associative : possibilité de participation à des journées techniques, sorties nature, animations, groupes thématiques…,
  • Amélioration des compétences naturalistes et fonctionnalités des zones humides,
  • Connaissances des outils liés à la préservation et la gestion des milieux humides et des espèces associées,
  • Connaissances liée à la gestion : plan de gestion, notice de gestion simplifiée, Trame Verte et Bleue,
  • Gouvernance et animation de projets environnementaux (COTECH, réunion terrain …),
  • Animation des groupes d’acteurs dans le cadre de réunions de travail, Fonctionnement des collectivités et approche des jeux d’acteurs,

Conditions du stage et candidature

Gratification selon législation en vigueur + frais de déplacements. Chèques déjeuners. Lieu de travail : Maison de l’Environnement Toulouse, 14 rue de Tivoli 31000 Toulouse. Début du stage souhaité : février ou mars 2023. Durée : 6 mois. Date limite de candidature : 15 décembre 2022 – CV et lettre de motivation à envoyer à Pauline Quintin (p.quintin@natureo.org)

Télécharger l’offre de stage ici.


Documents...