Un espace protégé pour la Cistude dans le 65

A l’initiative du Comité Local 65 de nature Midi-Pyrénées, un nouvel espace naturel protégé a vu le jour dans le département des Hautes-Pyrénées.

Il est situé dans la plaine de l’Adour sur la commune de Maubourguet. Le site dénommé « Les étangs de Lasbouaous » bénéficie désormais d’un Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope. Fait rare, le site appartient à un propriétaire privé qui s’est fortement engagé pour sa préservation et en a accepté les contraintes réglementaires.

Le site, d’une superficie de sept hectares est une ancienne gravière composée principalement de quatre étangs avec leurs ripisylves, d’une prairie naturelle et de jeunes boisements de chênes.

Stade subadulteLa mise en protection du site est justifiée par la présence de la Cistude d’Europe. Il abrite en effet la population la plus importante de cette espèce pour le département des Hautes-Pyrénées, avec près de 40 individus recensés après trois années d’étude via la méthode des captures/marquages/recaptures.

Depuis 2009, diverses études ont été menées par Nature Midi-Pyrénées avec le soutien financier de l’Europe, du Conseil régional Midi-Pyrénées et de l’Agence de l’eau Adour Garonne. Outre celles sur la population de Cistude, une cartographie des habitats naturels et des inventaires floristiques et faunistiques ont été réalisés. En plus de la population de Cistude, des espèces à valeur patrimoniale telles que la Cordulie à corps fin (libellule) ou le Cuivré des marais (papillon) sont présents. Le site est également utilisé comme refuge et zone de passage pour nombre d’espèces animales, notamment les oiseaux qui y font une halte migratoire.

Nous remercions chaleureusement M. Dabat, propriétaire du site, pour sa confiance et son engagement qui ont permis ce premier aboutissement pour la préservation de ce bout de nature. Mais ce n’est qu’un premier pas et le Comité Local 65 s’est engagé à élaborer un plan de gestion du site qui devrait être finalisé pour la fin de l’année 2013. Il définira les mesures et actions à engager pour une meilleure gestion conservatoire.

C’est quoi un APPB ?

Afin d’assurer la préservation des habitats des espèces animales et végétales protégées tant au plan national qu’au plan régional, le préfet a la possibilité d’agir en prenant un Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope plus connu sous l’appellation « arrêté de biotope ».

C’est une procédure simple qui permet au préfet de fixer les mesures réglementaires de nature à assurer la conservation de biotopes dans la mesure où ces milieux sont nécessaires à l’accomplissement de tout ou partie du cycle biologique d’espèces protégées. Les contrevenants aux dispositions exprimées dans un arrêté de biotope peuvent être verbalisés.