Enquête - "Une grenouille chez mon fleuriste ?!"

Pourquoi une enquête ?

Depuis fin 2011, le groupe herpéto s’est penché sur un constat intéressant et préoccupant à la fois : le transport d’amphibiens exotiques et ce à l’insu de l’Homme…

Le projet est parti d’une photo envoyée par une fleuriste auvergnate, qui a retrouvé dans un lot de fleurs exotiques, une petite grenouille de toute évidence inconnue au cortège des amphibiens sauvages français.

Amphibien (Afrixalus dorsalis), retrouvé dans un lot de plantes exotiques de type Heliconia en 2011.

Après quelques recherches sur internet, il s’avère que cette espèce identifiée comme Afrixalus dorsalis, est fréquemment retrouvée dans des arrivages de feuillage exotiques. On parle en effet de cette espèce régulièrement depuis 2007, et les sujets des forums concernent essentiellement des demandes d’identification.


JPEG - 28.8 ko
Observations connues (forums) d’Afrixalus dorsalis retrouvées chez des fleuristes entre 2007 et 2012

Cette carte de répartition ne recense bien évidement que les cas où les personnes ont eu la curiosité de savoir quel était le nom de cette espèce, a priori absente du cortège des amphibiens natifs du territoire français. Midi-Pyrénées, n’est sans doute pas épargnée…

Certains individus peuvent donc avoir plusieurs perspectives d’avenir mais beaucoup ont pu être « relâchés » dans la nature par négligence, ou par confusion avec les espèces locales…

C’est pour toutes ces incertitudes que le groupe herpéto de Nature Midi-Pyrénées a souhaité mettre en place un projet, en lien avec la problématique des introductions d’espèces exotiques et des sources potentielles de chytride…

Les principales interrogations sur la découverte de ces animaux concernent :
  • l’origine des individus Originaire d’Afrique, les individus retrouvés en France proviennent-ils directement du continent africain (nous savons que beaucoup de fleurs vendus en Europe, proviennent notamment d’Afrique) ou bien ces individus sont ils issus de « populations » maintenues à l’insu de l’Homme dans des serres européennes ? Comment peuvent-ils passer les quarantaines etc. ?
  • le potentiel vecteur de champignons (chytride), virus ou autres pathogènes, en cas d’introduction dans la Nature ou de manipulation par l’Homme.
  • la potentielle acclimatation dans la nature ou en ville. En captivité, l’espèce semble bien se porter. Elle mange volontiers fourmis, moustiques et mouches. Reste la température… l’hiver est certainement fatidique pour cette espèce tropicale…mais ne pourrait elle pas trouver des refuges dans un contexte urbain en climat méditerranéen ?
JPEG - 1.6 Mo
Afrixalus dorsalis retrouvé dans un lot de feuillages exotiques à à Clermont-Fd (63) - Sepembre 2011 / © T. Goutéraud
JPEG - 1.2 Mo
Afrixalus dorsalis retrouvé dans un bouquet de feuillages exotiques à Montgeron (91) - Mars 2013 / © A. D’Erfurth

Nous l’avons vu, des observations sont relativement fréquentes sur le territoire… Une enquête est donc lancée auprès des fleuristes toulousains et de la région afin d’avoir plus d’informations sur ces découvertes, leur fréquence etc.

Vous êtes FLEURISTE ou CLIENT ?

Vous avez trouvé cette grenouille, un autre amphibien ou un reptile dans des fleurs, contactez-nous et/ou envoyez vos photos ici :

Groupe herpétologique de Nature-Midi-Pyrénées

ou bien répondez à notre enquête en ligne

Vous êtes BÉNÉVOLE et souhaitez faire avancer le projet ?

Enquêtez auprès des fleuristes près de chez vous en téléchargeant le formulaire ci-dessous.

Pour nous contacter par courrier : Nature Midi-Pyrénées - Maison de l’Environnement de Midi-Pyrénées - 14 rue de Tivoli - 31 068 Toulouse Cedex

PDF - 942 ko
Enquête - Une grenouille chez mon fleuriste ?!