Archives de catégorie : Animations sociopro et techniciens

Intervention auprès du LEGTA de Pamiers.

Le 06 mai 2019, nous avons réalisé une intervention sur la Trame Verte et Bleu à l’attention de 23 élèves de Bac Pro GMNF du LEGTA de Pamiers, sur une matinée, en salle. Les enseignantes de biologie-écologie et d’aménagements ont motivé cette intervention qui entre dans le cadre de leurs travaux.

A l’aide de la maquette, nous avons abordé les notions de paysage, de réservoirs de biodiversité, de corridors et de continuités écologiques à travers la phénologie du Hérisson. Les élèves ont pu ensuite mettre en pratique ces apprentissages lors d’une mission relative à l’aménagement d’un projet agricole.

Dans un second temps, ne pouvant pas aller sur le terrain, il a été proposé aux élèves une analyse d’orthophotos du secteur du LEGTA et des environs de Pamiers à différentes époques (Carte des Cassini, Carte d’Etat-Major, orthophotos de 1950 et d’aujourd’hui). Nous avons pu aborder les notions d’écologie du paysage et analyser l’évolution des trames et des continuités écologiques dans le temps et dans l’espace.

Journée technique à Rodez – CPIE du Rouergue

Mercredi 17 avril à la salle des fêtes de Rodez et aux jardins des Moutiers, une journée technique d’information et d’échanges a été organisée par la ville de Rodez et le Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement (CPIE) du Rouergue, dans le cadre du concours « Capitale Française de la Biodiversité 2019 ». La thématique de ce moment était «  Climat : la Nature : source de solutions ». Elle réunissait des élus, associations locales, entreprises, agents de l’Etat.

Cette journée avait pour ambition de donner des clés de compréhension des enjeux et des exemples d’actions mises en œuvre par les collectivités, avec leurs partenaires, en matière de solutions fondées sur la nature afin de :

  • Concilier activités humaines et préservation des écosystèmes
  • Permettre aux êtres vivants de se déplacer, se reproduire, se nourrir au sein d’un territoire vivant capable de s’adapter et d’évoluer face au changement climatique,
  • Améliorer la biodiversité pour améliorer la capacité d’adaptation et donc la résilience des territoires face aux changements globaux

Mme Carlin, conseillère municipale en charge de l’environnement a souligné lors de son discours d’ouverture « le devoir des collectivités d’être exemplaire en terme d’écologie et de montrer la voie à suivre ». Il faut re-naturer la nature et en ce sens chercher des solutions à travers elle sans vouloir la transformer. Quelques solutions mises en œuvre en Aveyron ont été présentées lors d’ateliers en salle le matin et l’après-midi aux jardins des Moutiers. Chaque atelier a permis aux participants de mieux connaitre les actions, d’échanger sur leurs pratiques et potentiellement de s’en inspirer.

Télécharger le programme

Journée «Paysage et projets urbains» à Argelès-Gazost

Malgré un temps très humide et une visibilité limitée, les élus de la commune et les techniciens (mairie, CCPVG, Artelia, CPIE, CAUE et DDT) ont déambulé dans le centre d’Argelès-Gazost le 20 novembre 2018 avec l’objectif de partager la notion de paysage urbain dans un contexte de projets publics ou privés à court ou moyen terme.

Le fil rouge de la déambulation a été les déplacements, si importants dans cette ville où de nombreux modes de transport cohabitent : voiture, vélo, piétons. Aujourd’hui, les déplacements s’appuient soit sur le système viaire de la ville ancienne entre rues à flanc de versant et escaliers de traverse, soit sur le système viaire rayonnant de la ville thermale avec des emprises larges et plantées.

Comment adapter ces tracés pour les liaisons douces, et quels tracés inventer pour les nouveaux quartiers ? Durant ce cheminement, Josiane Magne et Viviane Raillé (architectes conseil du CAUE) et Hélène Sirieys (paysagiste conseil de l’État) ont encouragé chaque participant à s’exprimer librement, à laisser agir leurs sens, à se questionner sur les évolutions paysagères, passées, en cours et futures sur le territoire.

Stéphanie Benoist, du Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement Bigorre-Pyrénées, est également intervenue sur la thématique de la biodiversité, une des grandes composantes du paysage.
Ainsi, collectivement, le groupe a commencé à s’interroger sur les futures évolutions de la commune.

La maquette TVB s’exporte dans le Cantal, à l’occasion de la journée départementale des paysages

Suite à une formation que Nature En Occitanie a dispensée au CVRH auprès des personnels DDT et DREAL, l’association a été sollicitée pour venir sensibiliser les acteurs du territoire du Cantal aux continuités écologiques à travers l’animation de la maquette. Cette intervention s’est déroulée lors de la Journée Départementale des Paysages du Cantal, organisée à Murat par la DDT.

Après une introduction générale et quelques présentations en salle par plusieurs intervenants différents, les 70 participants ont été invités à s’attabler en petits groupes autour des plateaux de la maquette pédagogique TVB. Une séance de deux heures a alors débuté, avec l’animation des huit plateaux de jeux en parallèle, dans la halle du marché réservée pour l’occasion. Dans un premier temps et à travers le « jeu du Hérisson », les notions de cycle de vie, d’écologie des espèces au sens large, de besoin de déplacements et de réservoirs de biodiversité reliés par des corridors écologiques ont été apportées aux participants de manière ludique. La seconde phase de jeux a permis d’aborder de nombreuses questions relatives aux aménagements, en prenant en compte la composante « biodiversité » identifiée précédemment sur les plateaux. Constructions de logements, développement des zones commerciales ou non, aménagement des stations de ski, soutien à une agriculture locale et durable…, ont été autant de missions à remplir par les participants. La dernière phase de l’animation a consisté à regrouper les plateaux quatre par quatre, afin de reconstituer l’ensemble du territoire.

Chacun des groupes a pu expliquer sur son territoire où se situaient les réservoirs de biodiversité, les corridors écologiques, et comment ces connaissances sur la biodiversité de leur territoire leur a permis de faire des choix éclairés pour les aménagements demandés. Ces choix sont ainsi souvent plus simples quand réfléchis en amont des projets. Cette dernière phase de discussion a soulevé de nombreuses questions et réflexions très intéressantes.

Après un buffet, l’ensemble des notions vues le matin ont été visualisées lors d’une visite sur trois sites autour de Murat. Des lectures paysagères ont été proposées, les participants ont pu se frotter à l’exercice d’identifier les continuités écologiques des sites, leurs états, leurs points de rupture, etc. Ce fut ainsi une journée très riche grâce aux échanges entre les participants, et avec un bon équilibre entre apports théoriques et illustrations de terrain.

Journée d’échanges « TVB et agriculture » dans le Tarn

Dans le cadre du programme de vulgarisation mené par le CPIE 81, Nature En Occitanie est intervenue lors d’une journée d’échanges dédiée au lien entre Trame verte et bleue et agriculture. La matinée en salle a permis à plusieurs intervenants d’apporter des éléments sur cette thématique. La présentation de Nature En Occitanie s’est concentrée sur la biodiversité dans les espaces agricoles et leurs prises en compte dans les documents d’urbanisme. L’écologie de plusieurs espèces faune-flore intimement liées aux espaces agricoles a été détaillée, et plusieurs programmes d’études portés par l’association ont été présentés. Le rôle joué par les espaces agricoles dans la préservation de la biodiversité est très important, dès lors que les pratiques agricoles sont respectueuses des habitats et des espèces locales. La prise en compte dans les documents d’urbanisme était une thématique très attendue et moins connue des participants, qui a permis de soulever de nouvelles questions et de faire des liens sur des thématiques transversales. L’après-midi s’est passé sur le terrain, pour illustrer les notions vues la matinée.

Visite de Trames Vertes « Paysages bocagers et ripisylves : enjeux, fonctions et gestion en en Tarn-et-Garonne »

Dans le cadre du programme régional de vulgarisation et de sensibilisation à la Trame Verte et Bleue 2017-2018, soutenu par l’Etat, l’Agence de l’Eau Adour Garonne et la Région et mené par l’URCPIE Occitanie et Nature En Occitanie, le CPIE Quercy-Garonne, en partenariat avec le Conseil Départemental 82, l’Association Campagnes Vivantes et la Fédération des Chasseurs du Tarn et Garonne, a proposé le jeudi 20 septembre 2018 à Bouillac et Castelferrus (82) deux visites de terrain pour échanger autour des enjeux, fonctions et modes de gestion de la Trame Verte en Tarn-et-Garonne.

 La Trame verte est un réseau de continuités écologiques constituées notamment par les réservoirs de biodiversités (boisements, massifs forestiers…) et les corridors écologiques (haies champêtres, ripisylves…) dont le maintient est essentiel au territoire !

 Les objectifs de cette rencontre était de réunir les acteurs de la Trame Verte et Bleue (TVB) en Tarn-et-Garonne, découvrir sur le terrain, porter à connaissance et échanger sur les enjeux, les fonctions et les modes de gestion de la trame verte : projets de restauration de continuités, travaux/expérimentations en cours ou réalisés, problématiques rencontrées, solutions apportées et retours d’expériences…et créer une dynamique départementale autour de la TVB !

Apres un accueil des participants de bon matin devant la Mairie de Bouillac (82) et une présentation du  déroulement des visites,  le CPIE Quercy Garonne e exposé quelques généralités, enjeux et principales fonctions de la Trame Verte en Tarn-et-Garonne.

 Puis les 15 participants présents de la DDT 82, du Syndicat Mixte du Bassin de la Gimone,  de la Fédération des Chasseurs 82, de l’Association Campagnes Vivantes 82, de la Communauté de Commune Quercy Caussadais, de la Mairie de St Sardos, du Syndicat Mixte Tescou, du SATESE et du CPIE ont covoiturés pour partir à la découverte de travaux exemplaires de restauration de  « Trames Vertes » en Tarn et Garonne :

  • Visiter sur la commune de Bouillac un paysage bocager « réseau de haies plantées » à différents stades d’évolution en abordant la notion de fonctionnalité : haies, prairies, massif forestier, zones humides interconnectées. Les propriétaires ont notamment pu présenter les avantages à maintenir un réseau de haies pour leur bétail mais aussi les problèmes rencontrés pour faire évaluer au réel leur surface agricole sans surestimer la largeur de la haie avec l’ombre portée vue du ciel …
  • Visiter sur la zone de confluence « Gimone – Garonne » à Castelferrus d’une restauration de ripisylve et de haies: plantations en lignes sur plusieurs rangs, divers stades de croissance et gain écologique avec les explications eclairées du Syndicat Mixte du Bassin de la Gimone…

Journée technique départementale : Mobiliser les acteurs du territoire pour mettre en œuvre la Trame Verte et Bleue

Avec une sensibilité de plus en plus importante de la société aux enjeux environnementaux, le contexte actuel apparaît favorable pour associer les acteurs locaux aux politiques de préservation de la biodiversité via la Trame Verte et Bleue.

La réussite de cette dernière repose sur l’implication de l’ensemble des acteurs qu’ils soient gestionnaires ou usagers de l’espace. Cela suppose une compréhension du sujet, perçu parfois comme difficile à appréhender, mais également une envie de s’impliquer dans de telles démarches.

Or, on remarque aujourd’hui un certain nombre de freins à cette implication liés à la compréhension du sujet, à des conflits d’usage, ou encore à un défaut d’animation ou de concertation.

Ainsi, comment mobiliser les acteurs autour de ces questions ? Quelle place donner aux citoyens dans la mise en œuvre de la TVB localement ? Comment encourager le développement d’initiatives citoyennes ? Quels outils et méthodes favoriser ?

C’est pour répondre à ces questions que le CPIE des Pays Tarnais a organisé, le 30 mai 2018, une journée d’échanges pour permettre aux professionnels de la TVB de partager des méthodes, des outils mais aussi des initiatives pour mobiliser les acteurs locaux et faciliter le dialogue territorial.